Bonne nouvelle : l’Église est accessible

Bonne nouvelle, l' Église Saint Paul est à nouveau accessible pour la prière personnelle.

Elle est ouverte tous les jours en journée pour la prière et le recueillement.


Pierrette et Roseline y ont installé un espace prière autour du cierge pascal dans le  baptistère. Elles y ont placé quelques  feuillets des lectures de la messe du week-end (qui seront changés tous les samedis), vous y trouverez également les NSP de ce mois de mai.

Partage du défi des jeunes JV de notre paroisse

Nos jeunes au-delà du coronavirus

Malgré le confinement et l’annulation de la messe des jeunes pour les familles de ce 21 mars, les jeunes ont réussi à se connecter ensemble pour un moment de prière avec la participation de Wilfried.

Moment de prière et de partage mis en ligne par nos jeunes paroissiens qui désirent vous offrir ce moment.

Nous avons besoin de vous pour alimenter notre site

Bien chers Paroissiens, toutes ces annulations ne nous enchantent guère mais l’enjeu est trop important pour de trop nombreuses personnes.

Profitons de ce temps de carême/quarantaine non choisi, pour prendre le temps de nous retrouver intérieurement mais également pour nous lier les uns aux autres de manière inventive et solidaire. Trouvons des moyens concrets de venir en aide à celles et ceux qui sont isolés en raison de la maladie. Nous pensons particulièrement aux personnes résidant en maison de repos. Si nous ne pouvons pas leur rendre visite actuellement, appelons-les plus souvent, manifestons-leur notre présence et notre soutien par d’autres moyens.

Prions pour toutes les personnes victimes de cette pandémie, pour les personnes déjà fragilisées, en raison de l’âge, de la maladie ou de la solitude et qui se trouvent ainsi privées d’un soutien spirituel, et humain.

Ce contexte très particulier nous rappelle que l’eucharistie n’est pas un dû, pas un droit, mais un don parfaitement gratuit de Dieu. Cette pensée peut nous amener à prendre conscience de la chance que nous avons, ou plus exactement de cette grâce que nous recevons chaque jour de pouvoir communier à la mort et à la résurrection du Christ à travers la communion eucharistique. Souvent, la routine eucharistique nous guette…

Christophe Herinckx

Cette période sans messe peut être une occasion paradoxale de grandir dans notre désir de  rencontrer et d’accueillir Dieu d’une façon renouvelée. Elle donne encore plus de sens à cette période qu’est le “carême”.

Que nous soyons ou non confinés chez nous, nous pouvons prendre davantage de temps pour nous nourrir de cette Parole de Dieu contenue dans les Écritures. Nous pouvons, en particulier, méditer les lectures bibliques des différents dimanches de carême que vous retrouverez chaque dimanche dans la barre latérale droite du site à “Nos prochains événements”.

Même si la prière personnelle ne remplace pas la prière liturgique, nous sommes aussi invités, à travers les événements, à nous nourrir de la Présence intérieure de Dieu, qui ne nous abandonne jamais, qui ne demande qu’à être accueillie, et qui est source de joie profonde. Prenons le temps qui nous est donné pour nous laisser rencontrer et renouveler par le Vivant, au plus profond de nous-même.

Christophe Herinckx

Nous vous  invitons tous à nourrir notre site  par vos partages, prières,  musiques, photographies…   suggestions pour nourrir le temps qui vient.

Vous pouvez nous les envoyer à l’adresse : redaction@saintpaulwaterloo.be

D’avance, merci pour vos partages!

 

 

 

Appel pressant aux bénévoles.

Atterrissage ou nouvel envol ?

Une nouvelle année pastorale commence. Nous atterrissons, de retour des lieux de nos vacances ; nous décollons pour un vol de toute l’année pastorale : à vrai dire, je ne sais pas dans quel sens on atterrit, dans quel sens on décolle, je tenais à cette image et j’espère que le lecteur me comprend.

 

 

Une nouvelle année. Forts de l’expérience des années précédentes, nous la voulons bien sûr plus riche et plus dynamique. Saisissons cette occasion pour réfléchir, ensemble avec toute la communauté paroissiale, comment redynamiser les différents secteurs de notre vie paroissiale, y accueillir de nouvelles bonnes volontés, s’ouvrir à des idées nouvelles. Nous avons des atouts : il faut les reconnaître, les recenser… tout en sachant que ces atouts, ce n’est jamais assez. Il ne faut jamais dormir sur ses lauriers.

Un premier atout, ce sont bien sûr les bénévoles. Merci aux bénévoles ! Car une des spécificités de l’Eglise, c’est que, contrairement aux multi-nationales qui ne fonctionnent qu’avec l’argent (le Pape François y insiste souvent), l’Eglise compte sur les bénévoles. Le bénévole, par définition, est celui qui investit –gratuitement – (investir gratuitement !?!?) ses compétences, son temps, ses énergies, sa personne dans une activité qui reflète bien ses convictions, qu’on veut voir se développer et rayonner dans la société et pas seulement pour le bien des membres uniquement, mais même aux dimensions du monde, jusqu’aux « périphéries »,
pour reprendre l’expression du Pape François. Pour un chrétien, le bénévolat c’est l’engagement, c’est le témoignage, le service à l’image du Christ qui met son tablier, qui n’est pas venu pour être servi, mais pour servir.

En fait chaque fidèle, chaque paroissien devrait être engagé dans un secteur de la vie paroissiale, puisque chacun a reçu, dans l’Esprit Saint au baptême et à la confirmation, un « charisme » particulier à mettre au service de la famille ecclésiale, au service de la communauté paroissiale, pour « l’édification commune » (dixit Saint Paul). Personne ne peut prétendre avoir été oublié par l’Esprit Saint et n’avoir pas reçu de charisme, personne ne peut se dire de trop. Dire qu’on laisse la place à celui qui est davantage capable (ou  aux jeunes), ce n’est pas seulement de la fausse modestie, c’est enfouir son talent (cfr la parabole des talents), c’est cacher sa lampe sous le boisseau, c’est éteindre l’Esprit Saint.

Pour rappel, les secteurs de la vie paroissiale sont : la liturgie et la prière communautaire, la formation et l’approfondissement de la foi, les structures et services permettant une véritable vie com-munautaire. Faites un bon discernement pour vous engager dans le secteur où l’Esprit vous envoie, selon le charisme reçu.

La liturgie comprend : l’équipe liturgique, l’équipe des lecteurs, l’équipe qui rédige les demandes de pardon et les intentions, l’équipe de la messe des familles, la chorale et les musiciens, la garderie ou la liturgie des enfants, l’équipe pour l’accompa-gnement au deuil et la décoration florale.

La formation comprend essentiellement la catéchèse aux sacrements : au baptême, à l’éveil à la foi, à la première communion, à la profession de foi et à la confirmation, ainsi qu’au mariage. Bien entendu, il y a aussi les groupes de réflexion, les groupes bibliques, les différents groupes de prière comme la prière des mères.


Les structures et services sont variés : à commencer par l’E.A.P. (Equipe d’Animation Paroissiale) et le secrétariat paroissial, l’équipe des visiteurs de malades, les équipes qui font la promotion de la solidarité envers les pauvres d’ici en Belgique (Entraide et Fraternité, St-Vincent de Paul…) ou dans le Tiers-Monde (Carême de Partage, Missio…), l’équipe qui rédige le bulletin paroissial, l’équipe pour la gestion des biens de la paroisse (le « temporel » avec des compétences techniques), le service pour les linges et habits liturgiques, l’équipe de sacristains…

A chacun de voir où il peut se rendre utile dans le service au Seigneur et au prochain. Ecoutons la voix du Seigneur qui dit, comme à l’époque des prophètes de l’Ancien Testament : « Qui enverrai-je ? ». Sachons répondre comme les prophètes : « Me
voici, Seigneur, envoie-moi ». Ne soyons pas de ceux qui « ne se mouillent pas », ne font que se tenir à l’écart et… critiquer. Tous les secteurs de la vie paroissiale ont besoin de « sang neuf ».

Investissons-nous… nombreux et pourquoi pas tous.

Quelques particularités de cette année pastorale, c’est à propos de la mission d’abord. N’oublions pas que, pour notre vicariat, Mgr Jean-Luc Hudsyn a lancé l’année missionnaire 2018 – 2019 « Tous disciples en mission – L’audace d’une conversion » et pour l’Eglise universelle, le Pape François a décrété qu’octobre 2019 sera le mois missionnaire extraordinaire : « À l’occasion de la journée mondiale des missions et à l’approche du centenaire de la lettre Maximum illud de Benoît XV, le pape exhorte tous les croyants à « adopter une constante attitude de sortie ». Cette dernière expression fait écho à ce que le Pape François appelle « les périphéries » : l’Eglise doit sortir pour aller partout et atteindre les périphéries. Placé sous le thème : « Baptisés et envoyés : l’Eglise du Christ en mission dans le monde », les paroisses, les communautés et les mouvements sont invités à se mobiliser pour suivre l’appel de Jésus : « Allez dans le monde entier et proclamez l’Evangile à toute la création ». Une « façon de participer à l’éveil de la conscience missionnaire du chrétien. Il faut rappeler aux uns et aux autres, que nous sommes
baptisés non pas pour avoir un baptême en soi, mais pour être envoyé, pour participer à la mission du Christ qui est lui-même le premier envoyé par le Père pour nous donner le salut ». Depuis 1926, l’Église célèbre chaque année, en octobre, une « Semaine Missionnaire Mondiale », souvent réduite pratiquement à un « Dimanche des Missions » : une invitation à mieux connaître l’action missionnaire multiforme de l’Église notamment auprès des peuples non encore évangélisés ; c’est aussi une occasion de renouveler notre prière à toutes les intentions de l’Église-missionnaire, notamment pour susciter des vocations nouvelles d’acteurs de la
mission; enfin, dans tous les pays où elle est présente, l’Église organise à cette occasion une collecte pour apporter un soutien aux Eglises diocésaines en pays de mission et notamment pour
contribuer à la formation du clergé et de l’ensemble des acteurs pastoraux dans les jeunes Églises.

Une autre particularité ensuite, cette année, ce sera le lancement de l’UP, l’Unité Pastorale de Waterloo. C’est la première fois que les paroisses de Waterloo vont fonctionner comme Unité Pastorale : un système qui produit de bons fruits ailleurs et pas seulement dans notre vicariat, pas seulement en Belgique. Soulignons encore que, en UP, chaque paroisse reste autonome : les paroisses travaillent « en réseau » (pour utiliser une expression à la mode, depuis que nous sommes « branchés » grâce à « la toile »). De multiples collaborations existaient déjà sur Waterloo : nous allons les intensifier, les multiplier, les dynamiser au bénéfice de tous les
fidèles du Christ habitant Waterloo. Notre doyen, l’Abbé Alain de MAERE, viendra nous donner un éclairage à ce sujet – un témoignage chaleureux et enthousiaste sur l’UP de Braine-l’Alleud et les UP d’ailleurs – le dimanche 22 septembre à St-Paul et le dimanche 29 septembre à St-François.

Bon vol 2019-2020 ! Que Dieu bénisse nos efforts en cette année pastorale 2019-2020.

 

Vénuste

Photos 50 ANS DE L’ÉGLISE ST PAUL.

Mot d’accueil préparé par Yves Verschueren président de la fabrique d’église

Monsieur le Cardinal,
Madame la bourgmestre,
Chers pasteurs et paroissiens de Saint-Paul,

Nous sommes très heureux d’être tous rassemblés ce matin dans notre église Saint-Paul pour célébrer ensemble 50 ans de vie paroissiale, 50 ans de rayonnement d’une communauté inspirée par le message d’Amour du Christ .

Tout au long de ce demi-siècle d’existence de notre paroisse, la parole de l’évangile et les textes de la Bible ont animé tous ceux et
toutes celles qui donnent le meilleur d’eux et d’elles-mêmes à rendre l’Église attractive au sein de la commune de Waterloo et
bien au-delà.

Lire la suite

BBQ annuel St Paul dimanche 24 juin 2018

Vous êtes toutes et tous cordialement invités à partager notre BBQ paroissial annuel qui aura lieu le dimanche 24 juin à l’issue de la célébration de 11h00.

Comme le veut la tradition, chacun(e) apporte sa viande et s’inscrit pour la confection d’une salade ou d’un dessert sur la feuille déposée sur la table à l’entrée de l’église courant juin.

Pour la viande les cuisiniers vous seraient reconnaissants de privilégier les saucisses de manière à simplifier la cuisson.

Ainsi tout serait cuit uniformément et permettrait aux préposés à la cuisson de se joindre plus rapidement aux réjouissances.

Pour faciliter l’organisation du buffet, n’oubliez pas non plus de préciser à l’inscription quelle sorte de salade ou quel dessert vous comptez apporter.

Déjà un grand merci à toutes et tous pour votre participation à ce beau moment annuel de convivialité. Et n’oubliez surtout pas vos prières à Ste Claire pour que le temps nous soit clément !!!

L’équipe BBQ

 

Pèlerinage matinal à Argenteuil : le mardi 01 mai 2018

Depuis une vingtaine d’années, en paroisse à Saint-Paul, nous faisons un pèlerinage matinal, par le quartier de l’avenue des Chasseurs et ensuite par la forêt, pour atteindre après une bonne heure et quart de marche le Carmel d’Argenteuil.

La route se fait en silence, mais il s’agit d’un silence dense.

Cette année, nous l’organisons le mardi 01 mai :

Un départ à 5 h 50 précises pour ceux qui marchent à leur aise, l’autre à 6 h 10 pour les marcheurs rapides.

Rendez-vous à l’église à 05h45 ou 06h05.

Parcourant des avenues encore endormies de notre paroisse,
notre prière prend en charge toutes les intentions enfouies dans le cœur de ceux dont nous traversons le quartier.

Arrivés au Carmel, nous rejoignons la prière des Laudes des
moniales et célébrons avec elles l’Eucharistie.

Au retour, bavardant les uns avec les autres, nous rejoignons la paroisse Saint-Paul où un petit déjeuner nous attend au foyer.

Pour la bonne organisation du déjeuner, nous vous demandons de
vous inscrire sur la feuille qui se trouvera début avril sur la table à l’entrée de l’église ou par mail. Merci.

Claire et Carlos
pele.waterloo@gmail.com

Merci – du Père Jean

Encore merci, merci…

J’ai déjà eu l’occasion, par anticipation dans le fascicule lors de la célébration, de remercier tous ceux qui, par leur présence physique ou par leur présence en union avec l’événement, ont participé à l’eucharistie de l’anniversaire de mes 60 ans de prêtrise.

Je ne puis que le redire ici à tous et toutes en y ajoutant que nombre de personnes, famille et amis, m’ont dit avec force combien ils étaient impressionnés par l’ardeur de la célébration, une célébration où on sentait vibrer la foi de la communauté.

A présent je dis ma reconnaissance pour la convivialité qui a régné lors du dîner au Collège : quelle organisation, combien d’investissement pour assurer la réussite d’un tel rassemblement, près de 200 personnes !

Le fait que nombre d’entre vous, adultes et jeunes, aient participé au bon déroulement par leur service à table, m’ont impressionné, et non pas moi uniquement, mais tous ceux qui ont admiré la bonne collaboration et la serviabilité de la communauté.

Merci encore.

Père Jean

Pixabay

Save

Compostelle 2017 : Instantanés

coquille_européenne_(topujours_dans_ce_sens,_non_directionnelle)

– Sixième et dernière année sur le territoire français, et le franchissement des Pyrénées pour dernière étape. Le 20 juillet, premier jour de marche, nous laçons nos fidèles bottines avec émotion.
– Peu de villages sur le chemin cette année. La campagne est silencieuse et nous semble avare de ravitaillement et points d’eau. A défaut de produits frais achetés sur des marchés animés, nous devenons experts en salades Saupiquet…
– Les résidents le long du chemin ne nous ont heureusement pas abandonnés. La traditionnelle et discrète attention aux pèlerins est encore et toujours présente : fauteuils et canapés usagés nous offrent leurs coussins dans l’ombre fraîche, et, suspendue à une branche, nous trouvons même une balançoire ! Ailleurs, pensées et phrases d’Evangile, ballottées par le vent, nous accueillent ; en bordure de route une tente solaire dans un jardin nous invite à reposer un instant nos pieds fatigués d’une longue journée. Nous y trouvons de quoi faire du café, du thé, il y a même des gâteaux. Nous répondons à cet accueil invisible par un mot de gratitude laissé sur la table en partant.
– Rencontres une fois encore riches et belles entre pèlerins : nous n’oublierons pas ces deux soeurs pèlerines venues de Normandie, respectivement numéros un et sept d’une fratrie de sept filles, cheminant toutes deux de concert afin de mieux se redécouvrir, ni ce jeune rêvant de devenir garde suisse au Vatican !
– Etonnement de découvrir que l’annonce de notre arrivée aux étapes nous précède ! Le long du chemin court en effet la (bonne ?) nouvelle que treize Belges sont en marche : pensez donc, douze paroissiens accompagnés de leur prêtre !
– Transformation magique de l’ambiance “scoute” de la journée en un bel échange du soir, confiant et profond, autour du livre choisi. Cette année : “Petit traité de la joie” de Marin Steffens.
– Traversée du Béarn désert, aux villages somnolents et aux belles bâtisses closes témoins d’une richesse révolue contrastant avec le dynamisme et l’animation du Pays Basque.
– Ambiance feutrée et recueillie de St Jean Pied de Port au petit matin. Des grappes de pèlerins silencieux sortent dès remparts par l’antique pont. Sept petits coups égrenés par le clocher nous accompagnent alors que nous passons devant l’église. En route pour l’ascension des Pyrénées ! L’azur pur du ciel au soleil levant nous accueille dès la première (et rude) montée. La magie du spectacle des nuages planant sur la vallée en contre-bas restera à jamais gravée dans nos mémoires.
– Huit jours de marche et 180 kilomètres : Roncevaux, enfin ! Au revoir la France. Le chemin continue où Dieu nous mènera… Ultréïa !
– Les treize “Belges” (Anne et Pierre, Isabelle et Bernard S., Isabelle et Xavier C., Jean-François, Patricia et Olivier, Pierrette et Peter, Valérie et Yves).

sur-les-chemins-de-st-jacques-de-compostelle-

Anniversaire Père Jean

« J’annoncerai ton nom à mes frères.
En pleine assemblée, je te louerai. »

60 ans de sacerdoce

Malines, 1957 – St Paul, 2017
anniversaire Père jean 10 septembre 2017

Le dimanche 10 septembre 2017

Nous fêterons tous ensemble le soixantième anniversaire
de l’ordination sacerdotale de Père Jean.
Nous en profiterons pour fêter ses 85 ans (le 19 octobre)

60ans

11h : messe à Saint Paul

12h30 : apéritif et dîner au collège Cardinal Mercier

Participation : 25€/personne (apéritif, buffet chaud, dessert, vin et eaux compris)

Enfants de -12 ans : 10€ /personne.

Inscription  avant le 28 août : par mail   perejean60ans@saintpaulwaterloo.be

Ou formulaire d’inscription dans le fond de l’église et/ou après le 16 août (0477/23 06 15)

Paiement avant le 3 septembre au compte de la Paroisse Saint Paul :

BE 78 0680 3699 2086     Communication : Fête Père Jean-nom- « nombre de personnes »

Toute réservation ou paiement après le 3 septembre ne sera pas pris en considération.

 

Nous prévoyons un cadeau commun : une tirelire sera mise à votre disposition au cardinal Mercier.

Si vous désirez agrandir ou imprimer l’invitation : cliquez ici