Mise en avant

Calendrier

Jésus nous appelle tous à le suivre…

Les jeunes de la paroisse Saint-Paul, vous invitent cordialement aux messes des jeunes et des familles qu’ils ont organisés ensemble afin d’offrir aux familles un moment de rencontre agréable à vivre qui sera différent des autres célébrations.

Etes-vous prêt à répondre à leur appel et à celui de Jésus ?

Alors venez les rejoindre : Chaque 3ème samedi du mois à 18h00 à l’Eglise Saint-Paul de Waterloo.

Pour avoir un aperçu de quelques chants qu’ils ont choisi de chanter lors de la messe : cliquez ici

Les  21/10 –  18/11/  – 16/12 – 20/01 – 17/03 – 21/04 – 19/05 – 16/06/2017.

Si vous désirez de plus amples informations, n’hésitez pas à les contacter à  l’adresse : messedesfamilles@saintpaulwaterloo.be

 

 

Save

Save

Save

Save

Allez voir vos proches!

Pixabay
Regardez ce beau témoignage très touchant qui ne vous laissera pas indifférent.

N’oubliez pas d’aller voir vos proches!

Cette video veur nous faire comprendre combien il est important de visiter régulièrement nos proches, le temps passe vite, ne les délaissons pas. C’est à notre tour de les chérir afin qu’ils ne se sentent pas délaissés.

1/2 heure à leur consacrer… est-ce déjà de trop dans votre agenda de ministre?

Ne rêveriez-vous pas de passer un bon moment loin du stress dans un salon, un jardin ou autour d’un verre, en compagnie de l’un de vos proches pour l’écouter et échanger un moment de chaleur et de convivialité? Rendre visite à un parent, une personne âgée isolée, hospitalisée ou en maison de retraite adoucira très certainement son quotidien mais également le vôtre.

Rappelez-vous  quand votre meilleur(e) ami(e) vous appelle ou passe chez vous prendre de vos nouvelles, sa visite ou son coup de fil vous redonne du peps, de l’énergie et vous a tellement fait plaisir.

Il en va de même pour vos parents qui trouvent le temps long et qui sont toujours heureux d’avoir de vos nouvelles.

Inutile de vous rappeler que le lien social et affectif est perçu comme un véritable stimulateur de neurones et que les relations humaines sont un soin à part entière.

Ne remettez pas à demain le fait d’aller voir vos proches!

Save Pixabay

Save

Save

Save

Save

Save

La video du pape

Le Pape François appelle à prier pour les droits des travailleurs et des chômeurs

 

Puissions-nous toujours respecter la dignité et les droits des travailleurs, dénoncer les situations dans lesquelles ces droits sont menacés, et œuvrer au progrès authentique de l’homme et de la société.

Pape François – Octobre 2017

« Prions pour le monde du travail afin que le respect et la sauvegarde des droits soient assurés à tous et que soit donnée aux chômeurs la possibilité de contribuer à l’édification du bien commun. »

Chers frères et sœurs, ne cessez jamais d’espérer dans un avenir meilleur. Luttez pour cela, luttez. Ne vous laissez pas, s’il vous plaît, prendre au piège de la spirale du pessimisme ! Si chacun joue son rôle, si tous placent toujours au centre la personne humaine, et non l’argent, avec sa dignité, si l’on consolide des comportements de solidarité et de partage fraternel inspirés de l’Évangile, il sera possible de sortir des marécages d’une période économique et professionnelle éprouvante et difficile.

Texte intégral

Source : DISCOURS AUX DIRIGEANTS ET AUX OUVRIERS DES ACIÉRIES DE TERNI ET AUX FIDÈLES DU DIOCÈSE DE TERNI
FRANÇOIS : 20 mars 2014

© Copyright 1999 – Libreria Editrice Vaticana

 

Prière :

Dieu très bon,
en créant le monde, tu as confié à l’homme le soin de la création.
Par le travail de ses mains,
l’homme assure sa subsistance
Mais tant de personnes vivent aujourd’hui privées de leurs droits,
dans des conditions de travail précaires,
qui sont de grands soucis pour leur avenir et celui de leurs familles.
Tous, nous connaissons des gens sans travail
qui vivent au jour le jour le drame de voir contrecarrer leurs projets de vie.
Nous te demandons, Seigneur,
d’accompagner de ta grâce tous ceux qui vivent ces difficultés;
touche le cœur des mandataires et des responsables des politiques de l’emploi,
pour que tous aient accès à de bonnes conditions de travail et à des salaires justes,
en vue du bien de la société tout entière.

Défis pour le mois :

Prier pour les sans-emploi, pour qu’ils gardent l’espoir et ne renoncent pas à mettre en place des alternatives.
◦Se faire proche d’un parent ou d’une connaissance qui est sans emploi et se proposer pour l’aider dans la mesure du possible.
◦Être attentifs aux offres d’emploi qui paraissent et les faire connaître à ceux qui en ont besoin ou qui connaissent ceux qui en ont besoin.

Save

Save

Save

Merci – du Père Jean

Encore merci, merci…

J’ai déjà eu l’occasion, par anticipation dans le fascicule lors de la célébration, de remercier tous ceux qui, par leur présence physique ou par leur présence en union avec l’événement, ont participé à l’eucharistie de l’anniversaire de mes 60 ans de prêtrise.

Je ne puis que le redire ici à tous et toutes en y ajoutant que nombre de personnes, famille et amis, m’ont dit avec force combien ils étaient impressionnés par l’ardeur de la célébration, une célébration où on sentait vibrer la foi de la communauté.

A présent je dis ma reconnaissance pour la convivialité qui a régné lors du dîner au Collège : quelle organisation, combien d’investissement pour assurer la réussite d’un tel rassemblement, près de 200 personnes !

Le fait que nombre d’entre vous, adultes et jeunes, aient participé au bon déroulement par leur service à table, m’ont impressionné, et non pas moi uniquement, mais tous ceux qui ont admiré la bonne collaboration et la serviabilité de la communauté.

Merci encore.

Père Jean

Pixabay

Save

Prochain dimanche autrement

La prochaine date du dimanche autrement pour l’année pastorale 2017-2018 sera :

Le dimanche : 8 octobre

Nous vous invitons cordialement à nous rejoindre

pour notre premier Dimanche Autrement de l’année pastorale sur le thème :

“Main dans la Main vers la Communion”.

Pixabay

Comme les années précédentes, rendez-vous à St Paul

dès 9h00 pour une tasse de café/thé, suivie de

9h30 à 10h30 par divers ateliers autour du thème choisi :

  • un atelier de réflexion pour les adultes, animé par Wilfried,
  • et deux ateliers plus ludiques pour les enfants.

Nous clôturerons la matinée par la
célébration de 11h

présidée par Père Jean

avant le tradionnel apéritif du Dimanche Autrement à l’issue de la célébration.

Nous vous attendons nombreux!

Pixabay

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Accompagnement et célébrations chantées

Vous avez décidé de vous marier à l’Eglise et vous vous êtes adressé à la paroisse Saint-Paul ou à une autre paroisse?

Il est temps maintenant de préparer votre célébration à la lumière de ce que vous êtes.
accompagnement-mariage
Pour vous aider au bon déroulement de la cérémonie, Muriel Schobbens peut vous aider dans le choix des lectures, des prières, des musiques et des chants. Son ambition est de vous accompagner et de vous conseiller au mieux lors de la préparation et tout au long de la cérémonie afin que ce jour reste à tout jamais dans vos mémoires.

Si vous désirez donner une touche unique à votre messe de mariage, vous pouvez faire appel à Muriel SCHOBBENS en toute confiance.

Elle anime depuis toujours des messes de mariage dans une ambiance stylée, chaleureuse et totalement personnalisée grâce à sa magnifique voix de mezzo-soprano.

Si vous souhaitez des chants plus modernes de variétés françaises ou anglaises, elle peut s’adapter à tous vos choix.

Elle dirige également des choeurs formés par les amis des jeunes fiancés.


N’oubliez pas… la musique joue un rôle fondamental dans votre cérémonie!

La cérémonie de mariage est LE moment de votre vie, et doit donc absolument vous correspondre à travers notamment « le choix des musiques ».

Murielle est une habituée des mariages et pourra donc vous conseiller pour trouver la musique idéale qui correspondra exactement à chaque moment lors de la célébration.

Pour contacter Muriel SCHOBBENS : Cliquez ici


Save

Dieu a-t-il raté sa création ?

« Et il vit que cela était bon… »

Dans le livre de la Genèse, à plusieurs reprises, Dieu admire son œuvre. Il ne doute pas de la beauté de sa Création.

falco / Pixabay

Le mal n’est pas prévu dans cette œuvre divine, est-il sous-entendu? Pourtant, voilà que non seulement sa créature lui désobéit mais, pire encore, commet un crime : voilà que Caïn tue son frère.

Dès lors, la question se pose :

Dieu a-t-il raté sa création ?

Est-il responsable du chaos dans lequel baignent les hommes de tout temps ? D’octobre à décembre 2017, le Père David Sendrez, enseignant aux Bernardins, donnera un cours en ligne (MOOC) qui aborde ce mystère du mal et du péché.

Qu’est-ce que le péché originel ? Pourquoi l’Eglise catholique interprète-t-elle le récit d’Adam & Eve en termes de chute et de péché ? La doctrine catholique serait-elle misanthrope ?


Une histoire biblique des origines from Collège des Bernardins

Save

Ce MOOC s’adresse à tous ceux qui perçoivent le récit d’Adam et Eve comme l’un des plus grands récits fondateurs de l’histoire de la culture. Que l’on soit croyant ou pas, que l’on soit juif, chrétien ou musulman, le livre de la Genèse est un texte source. Son influence considérable est abondamment illustrée par l’histoire de l’art. Le mythe d’un âge d’or révolu traverse un très grand nombre de cultures et peut-être même toutes ; c’est un thème universel, pris en charge par la Bible d’une manière spécifique. L’envie de sonder les origines mystérieuses de l’humanité et les profondeurs de la sagesse biblique est un prérequis nécessaire au suivi de ce MOOC. Avoir une idée générale de l’organisation des livres qui constituent la Bible (en particulier l’articulation Ancien Testament – Nouveau Testament) peut être un avantage sans être une condition.

Le dogme du péché originel est une spécificité

catholique. L’expression « péché originel » n’est pas dénuée d’ambiguïté. Ce thème est révélateur d’enjeux importants, puisqu’il engage une vision du monde, de l’histoire, de

falco / Pixabay

l’être humain et même de Dieu. Il nous fait parcourir deux mille ans de théologie chrétienne, émaillés de rebondissements et porteurs en même temps d’un message cohérent. Ce MOOC intéressera ceux qui s’interrogent sur la manière dont l’Eglise interprète la Bible. Le texte de la Genèse, témoin d’une sagesse ancestrale, appartient au patrimoine de l’humanité. Il ne peut néanmoins pas être lu sans que soient prises en considération les traditions qui ont produit ce texte et ses interprétations.

Contenu du cours

Le cours se déroulera sur dix semaines suivies d’une évaluation finale et d’une séance de conclusion. Il explique l’histoire de la doctrine du péché originel tout en honorant les thèmes essentiels relatifs à cette question (historicité, mort, révélation, problème du mal, salut…). La thèse principale est la centralité du Christ ; la construction du cours n’est donc pas strictement linéaire mais elle implique des reprises.

En effet, un va et vient est nécessaire entre les données bibliques, l’histoire de leur interprétation et l’évolution de notre compréhension du monde. La Révélation n’est pas un texte figé mais un dévoilement jamais achevé de Dieu et de notre vocation ultime. Le péché originel, parce qu’il engage la question du salut et de son rapport à l’histoire, est un thème appelé à être fréquemment repris pour être compris à nouveau.

S’inscrire au cours

Source : SINOD

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Synode 2018 : les jeunes peuvent ouvrir à l’Eglise de nouveaux lieux

Réflexion de Mgr Fabene

20 SEPTEMBRE 2017 : ANNE KURIANROME, SYNODES DES ÉVÊQUES

SS. Francesco – Visita Pastorale Milano-Incontro Ragazzi Cresimati San Siro
25-03-2017
@Servizio Fotografico – L’Osservatore Romano

« Les jeunes peuvent ouvrir à l’Eglise ces lieux où elle n’est pas encore arrivée », affirme Mgr Fabio Fabene, sous-secrétaire du Secrétariat général du synode des évêques, dans un entretien à l’agence catholique SIR publié le 19 septembre 2017.

A l’issue d’un séminaire international organisé à Rome, il fait le point sur la préparation de la XVe assemblée générale ordinaire d’octobre 2018 sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ».

« Nous sommes dans la période d’écoute des jeunes », explique-t-il : si les questionnaires du document préparatoire doivent arriver à Rome d’ici fin octobre, déjà plus de 100 000 réponses et 250 000 contacts ont été répertoriés sur le questionnaire en ligne, dont la date butoir est fin novembre. D’une lecture sommaire, souligne-t-il, « émerge le fait que les jeunes apprécient que l’Eglise se soit mise à leur écoute ».

« Les jeunes, ajoute-t-il, veulent être protagonistes dans la communauté ecclésiale et je crois que ce désir pourra conduire l’Eglise vers des lieux et des espaces qui seraient difficiles à rejoindre autrement. Les jeunes peuvent ouvrir à l’Eglise ces lieux où elle n’est pas encore arrivée, ou ces lieux où elle doit être plus présente. »

Mgr Fabene cite l’un des thèmes qui leur tient à cœur : « la famille. Beaucoup veulent raconter leur histoire au pape même ».

Wokandapix / Pixabay

Les jeunes ont suggéré « d’instituer une équipe de jeunes qui accompagne le travail du Secrétariat général du synode pour préparer des moments de confrontation et de dialogue durant les travaux synodaux entre évêques et jeunes, et d’impliquer de façon stable certains jeunes dans les organismes du Saint-Siège ».

Parmi les auditeurs présents au Synode, « il y aura aussi différents jeunes, mais nous sommes en train de penser à des espaces pour leur donner la parole », précise le sous-secrétaire.

Plus proche des pauvres

Les jeunes, poursuit Mgr Fabene, « demandent à l’Eglise la cohérence de leurs guides », ils veulent « écoute » et « responsabilité ».

Ils souhaitent « une Eglise toujours plus penchée sur les pauvres » : tout autant de requêtes qui « nous engagent encore plus à leur emboîter le pas et qui demandent à l’Eglise de s’améliorer et de marcher vers l’avenir », estime-t-il.

Le sous-secrétaire note cependant que « beaucoup de leurs demandes … sont déjà en action dans l’Eglise » : ainsi « l’Eglise exhorte à la cohérence, non seulement ses pasteurs mais aussi ses fidèles, elle appelle à l’écoute… les jeunes cherchent les pauvres et c’est ce que le pape François demande à tous quand il parle d’une Eglise des pauvres et pour les pauvres. »

skeeze / Pixabay

« Mais surtout, les jeunes demandent une Eglise qui soit maison, famille et communauté. » Et de conclure : « Les jeunes sont l’espérance de l’Eglise et l’Eglise est leur espérance et leur avenir. »

Source : ZENIT.ORG

Save

Save

Vis, aime, rêve et crois

Audience générale:

« Vis, aime, rêve et crois »,
leçon de vie à un jeune.

Chers frères et sœurs, bonjour !

La catéchèse d’aujourd’hui a pour thème : « éduquer à l’espérance ». Et c’est pour cette raison que je l’adresserai directement, avec le « tu », m’imaginant que je parle comme un éducateur ou un père à un jeune ouvert pour apprendre.

Pense, là où Dieu t’a semé, espère ! Espère toujours !

Ne capitule pas devant la nuit : souviens-toi que le premier ennemi à soumettre n’est pas en dehors de toi : il est à l’intérieur. C’est pourquoi, ne laisse pas de place aux pensées amères, obscures. Ce monde est le premier miracle que Dieu ait fait, et Dieu a mis entre nos mains la grâce de nouveaux prodiges. Foi et espérance vont de pair. Crois à l’existence des vérités les plus élevées et les plus belles. Aie confiance en Dieu Créateur, dans l’Esprit Saint qui conduit toute chose vers le bien, dans l’étreinte du Christ qui attend tous les hommes à la fin de leur existence ; crois, il t’attend. Le monde avance grâce au regard de tous les hommes qui ont ouvert des brèches, qui ont construit des ponts, qui ont rêvé et cru ; même lorsqu’autour d’eux ils entendaient des paroles de dérision.

Ne pense jamais que la lutte qui conduit là-haut soit totalement inutile. À la fin de l’existence, ce n’est pas le naufrage qui nous attend : en nous palpite une semence d’absolu. Dieu ne déçoit pas : s’il a mis une espérance dans nos cœurs, il ne veut pas l’étouffer par des frustrations continuelles. Tout naît pour fleurir dans un printemps éternel. Dieu aussi nous a faits pour fleurir. Je me souviens de ce dialogue, lorsque le chêne a demandé à l’amandier : « Parle-moi de Dieu ». Alors l’amandier a fleuri.

Partout où tu es, construis ! Si tu es par terre, lève-toi ! Ne reste jamais tombé par terre, lève-toi, laisse-toi aider pour te mettre debout. Si tu es assis, mets-toi en chemin ! Si l’ennuie te paralyse, chasse-le par des œuvres bonnes ! Si tu te sens vide ou démoralisé, demande que l’Esprit-Saint puisse à nouveau remplir ton néant.

Fais la paix au milieu des hommes, et n’écoute pas la voix de celui qui répand la haine et les divisions. N’écoute pas ces voix ! Les êtres humains, tout en étant différents les uns des autres, ont été créés pour vivre ensemble. Dans les conflits, patiente : un jour tu découvriras que chacun est dépositaire d’un fragment de vérité.

Aime les personnes. Aime-les une par une. Respecte le chemin de chacun, qu’il soit linéaire ou tourmenté, parce que chacun a son histoire à raconter. Chacun de nous a aussi sa propre histoire à raconter. Tout enfant qui naît est la promesse d’une vie qui, une fois encore, se montre plus forte que la mort. Tout amour qui jaillit est une puissance de transformation qui aspire au bonheur.

Jésus nous a remis une lumière qui brille dans les ténèbres : défends-la, protège-la. Cette unique lumière est la plus grande richesse confiée à ta vie.

Et surtout, rêve ! N’aie pas peur de rêver. Rêve ! Rêve un monde qui ne se voit pas encore mais qui arrivera certainement. L’espérance nous pousse à croire à l’existence d’une création qui s’étend jusqu’à son accomplissement définitif, quand Dieu sera tout en tous. Les hommes capables d’imagination ont offert à l’homme des découvertes scientifiques et technologiques. Ils ont sillonné les océans, ils ont foulé des terres sur lesquelles personne n’avait jamais marché. Les hommes qui ont cultivé des espérances sont aussi ceux qui ont vaincu l’esclavage et apporté de meilleures conditions de vie sur cette terre. Pense à ces hommes.

Sois responsable de ce monde et de la vie de tous les hommes. Pense que chaque injustice contre un pauvre est une blessure ouverte et diminue ta propre dignité. La vie ne s’arrête pas avec ton existence et, dans ce monde, viendront d’autres générations qui succèderont à la nôtre et beaucoup d’autres encore. Et chaque jour, demande à Dieu le don du courage. Souviens-toi que Jésus a vaincu pour nous la peur. Il a vaincu la peur ! Notre ennemie la plus sournoise ne peut rien contre la foi. Et quand tu te trouveras effrayé par des difficultés de la vie, souviens-toi que tu ne vis pas pour toi-même. Dans le baptême, ta vie a déjà été immergée dans le mystère de la Trinité et tu appartiens à Jésus. Et si, un jour, tu étais pris par la peur, ou si tu pensais que le mal est trop grand pour être défié, pense simplement que Jésus vit en toi. Et c’est lui qui, à travers toi, veut par sa douceur soumettre tous les ennemis de l’homme : le péché, la haine, le crime, la violence : tous nos ennemis.

Aie toujours le courage de la vérité, mais souviens-toi : tu n’es supérieur à personne. Souviens-toi de cela : tu n’es supérieur à personne. Si tu étais même le dernier à croire en la vérité, ne te réfugie pas pour autant loin de la compagnie des hommes. Même si tu vivais dans le silence d’un ermitage, porte dans ton cœur les souffrances de toutes les créatures. Tu es chrétien ; et dans la prière, remets tout à Dieu.

Et cultive des idéaux. Vis pour quelque chose qui dépasse l’homme. Et si un jour ces idéaux devaient te demande de payer une note salée, ne cesse jamais de les porter dans ton cœur. La fidélité obtient tout.

Si tu te trompes, relève-toi : rien n’est plus humain que de commettre des erreurs. Et ces mêmes erreurs ne doivent pas devenir pour toi une prison. Ne sois pas enfermé dans tes erreurs. Le Fils de Dieu est venu non pas pour les bien-portants mais pour les malades : par conséquent il est venu aussi pour toi. Et si tu fais encore des erreurs à l’avenir, ne crains pas, relève-toi ! Sais-tu pourquoi ? Parce que Dieu est ton ami.

Si l’amertume te frappe, crois fermement en toutes les personnes qui agissent encore pour le bien : dans leur humilité, il y a la semence d’un monde nouveau. Fréquente les personnes qui ont gardé leur cœur comme celui d’un enfant. Apprends de la merveille, cultive l’étonnement.

Vis, aime, rêve et crois. Et, avec la grâce de Dieu, ne désespère jamais.

Pixabay

Pape François

Source : © Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

Save

Save