Mise en avant

AVENT 2018 : CAMPAGNE D’ACTION VIVRE ENSEMBLE

Vivre Ensemble – Contre la pauvreté, je choisis la solidartité

Comme chaque année, Action Vivre Ensemble nous soumet ses
projets de lutte contre la pauvreté en Wallonie et à Bruxelles.
Malgré son image de province aisée, notre Brabant Wallon connaît bel et bien la pauvreté. Ce ne sont pas moins de huit projets que nous sommes invités à y soutenir durant l’Avent.

Tous ont pour objectif un maintien de la solidarité et de la bienveillance face à l’injustice. Cette année, grâce à vos dons, la “Ferme de Froidmont” espère bénéficier de l’installation d’une chambre froide et de l’achat d’un semoir pro pour leur projet de réinsertion professionnelle – chez “Parrain-Ami”, ce serait l’achat de matériel informatique afin de leur permettre de recruter plus aisément de
nouvelles familles d’accueil – chez “Un Toit, Un Coeur” (accueil de sans-abri) à LLN ce serait l’installation d’une nouvelle douche – il y aurait encore l’appui à l’organisation de séjours et randonnées en montagne pour les “Chemins de Traver-se”, association de réinsertion sociale de personnes libérées de prison accompagnant des personnes handicapées, ou l’achat de congélateurs et d’un fond de réserve alimentaire pour “Saint Vincent de Paul” à Rixensart…

Lors des collectes du week-end des 15 et 16 décembre prochain, ou encore par un virement à Action Vivre Ensemble, nous sommes invités à montrer notre solidarité par un don généreux, afin que ces huit associations du Brabant Wallon soient en mesure
de venir en aide aux personnes les plus démunies en situation
d’extrême précarité, une manière de les aider à retrouver leur
dignité.

Compte Action Vivre Ensemble BE91 7327 7777 7676. Tout don
annuel égal ou supérieur à 40€ bénéficiera d’une attestation
fiscale.

D’avance merci pour votre solidarité

Pour plus d’infos : cliquez ici

Pierrette

Mise en avant

Nouvelles de Saint-Paul décembre 2018

Paroisse Saint-PaulBonne nouvelle!

Cliquez ici : Les nouvelles de Saint-Paul de ce mois de décembre sont en ligne 😉

Merci à toute l’équipe de rédaction !

 

L’Avent, un temps d’attente de la fête de Noël ? Pas seulement, a expliqué le Pape François aux fidèles rassemblés sous les fenêtres du Palais Apostolique. L’Avent est aussi une invitation à «réveiller l’attente du retour glorieux du Christ, en nous préparant à la rencontre finale avec Lui par des choix cohérents et courageux». Autrement dit, il est temps «d’élever le regard et d’ouvrir le cœur pour accueillir Jésus».

nouvelles-st-paul10

Mise en avant

Messe des jeunes et des familles

Jésus nous appelle tous à le suivre…

Les jeunes de la paroisse Saint-Paul, vous invitent cordialement aux messes des jeunes et des familles qu’ils ont organisés ensemble afin d’offrir aux familles un moment de rencontre agréable à vivre qui sera différent des autres célébrations.

Êtes-vous prêt à répondre à leur appel et à celui de Jésus ?

Alors venez les rejoindre : Chaque 3ème samedi du mois à 18h00 à l’Église Saint-Paul de Waterloo.

Pour avoir un aperçu de quelques chants qu’ils ont choisi de chanter lors de la messe : cliquez ici

  • 15/12/2018 :

    Que devons-nous faire ?

  • 19/01/2019:

    Ton heure est-elle venue ?

  • 16/02/2019:

    Voulez-vous être équitable ?

  • 16/03/2019 :

    Dieu nous parle-t-il encore ?

  • 18/05/2019 :

    Aimer à tout casser.

 

Si vous désirez de plus amples informations, n’hésitez pas à les contacter à  l’adresse : messedesfamilles@saintpaulwaterloo.be

 

 

Save

Save

Save

Save

Save

DEMANDE DE PRIÈRE DU PAPE – DECEMBRE

Au service de la transmission de la foi


Dans la dernière édition de l’année de La Vidéo du Pape, le Saint-Père invite à mettre en œuvre la paix dans les petites choses et dans les relations sociales. Il insiste aussi sur la construction d’une paix qui inclue les jeunes et les enfants. C’est ce que révèle l’édition de novembre de La Vidéo du Pape 2018, réalisée par le Réseau Mondial de Prière du Pape.

(Vatican, 6 décembre 2018). – Dans l’édition de décembre de La Vidéo du Pape, le Pape François exhorte à communiquer la bonne nouvelle de Jésus-Christ en utilisant le langage d’aujourd’hui.

Il souligne l’importance de savoir écouter avant de parler aux autres et il invite à s’adapter aux différents contextes comme le faisait Jésus. Il fait aussi remarquer la nécessité d’un dialogue entre la foi et la culture contemporaine.

“Prions pour que les personnes engagées au service de l’intelligence de la foi trouvent un langage pour aujourd’hui, dans le dialogue avec les cultures, en dialogue avec le cœur des personnes et, surtout, en écoutant beaucoup”, insiste le pape.

Les évêques du monde réunis à Rome, pour leur XIIIe assemblée générale ordinaire, ont fait observer que dans le document de travail, les œuvres fondamentales de la vie de la foi sont la charité, le témoignage, l’annonce, la célébration, l’écoute, le partage.

Dans ce même document, on fait observer que c’est l’Eglise tout entière qui est appelée à communiquer la foi : évêques, prêtres, catéchistes, familles et consacrés.

“Imitons le style de Jésus qui s’adaptait aux personnes qu’il avait devant Lui, de façon à les rapprocher de l’amour de Dieu.”, propose le pape. Et il ajoute : “ Si quelqu’un veut partager sa foi par la parole, il doit beaucoup écouter.”

Pour sa part, le P. Frédéric Fornos SJ, directeur international du Réseau Mondial de Prière du Pape (qui inclut le Mouvement Eucharistique des Jeunes), déclare que “la transmission de la foi c’est avant tout communiquer la vie du Ressuscité, par des paroles qui accompagnent des gestes de vie qui libèrent et guérissent. C’est une communication de cœur à cœur.” Il rappelle ce qu’a dit François pour la Journée Missionnaire Mondiale 2018 : “Cette transmission de la foi, cœur de la mission de l’Eglise, arrive donc par la “contagion” de l’amour, où la joie et l’enthousiasme expriment le sens retrouvé et plénier de la vie. La propagation de la foi par attraction exige des cœurs ouverts, dilatés par l’amour.”

Si quelqu’un veut partager sa foi par la parole, il doit beaucoup écouter.
Imitons le style de Jésus qui s’adaptait aux personnes qu’il avait devant Lui, de façon à les rapprocher de l’amour de Dieu .
Prions pour que les personnes engagées au service de l’intelligence de la foi trouvent un langage pour aujourd’hui, dans le dialogue avec les cultures , en dialogue avec le cœur des personnes et, surtout, en écoutant beaucoup.
”, a-t-il ajouté.

Prière :
Seigneur Jésus,
Tu as envoyé tes disciples annoncer la Bonne Nouvelle partout dans le monde. Et dès le début, tu leur as donné la mission d’annoncer la foi à différentes langues, à des époques et des cultures différentes. Par ton Esprit Saint, tu as su inspirer à de nombreux évangélisateurs comment transmettre la foi de manière à ce que tous puissent la comprendre et l’embrasser.
Seigneur, je te prie aujourd’hui pour tous ceux qui ont reçu la mission de t’annoncer dans leurs propres milieux pour qu’ils sachent être des témoins de ton amour, en paroles et en actes.
Prière d’offrande
Père très bon, je sais que tu es toujours avec moi,
Me voici, en ce jour nouveau.
Mets mon cœur, une fois encore,
auprès du Cœur de ton Fils Jésus,
qui s’offre pour moi
et qui vient à moi dans l’Eucharistie.
Que ton Esprit Saint fasse
de moi son ami et apôtre,
disponible à sa mission.
Je mets en tes mains
mes joies et mes espérances,
mes activités et mes souffrances,
tout ce que j’ai et possède,
en communion avec mes frères et sœurs
de ce réseau mondial de prière.
Avec Marie, je t’offre cette journée
pour la mission de l’Eglise
et pour les intentions de prière du Pape de ce mois.

Propositions pour le mois :

  • Ce mois-ci, tu pourrais, avec ta communauté, prendre un temps pour réfléchir aux moyens de la transmission de la foi, aux langages que l’on emploie, à la façon de le faire, à la pédagogie utilisée, et voir comment communiquer la foi en Jésus-Christ aux plus jeunes.
  • Tu pourrais aussi te préparer et aider ta famille, ta communauté paroissiale, ta communauté de vie, à bien vivre Noël, en méditant la Parole de Dieu, en consacrant du temps à la prière, à l’adoration, et à tout ce qui est central dans ce temps liturgique.
  • Enfin, tu pourrais échanger et réfléchir à la signification de Noël, à la signification de la crèche, et à la présence de l’Enfant Jésus dans la vie de tous, spécialement dans ta famille, ou avec tes amis.

AVENT

Chaque samedi et dimanche de l’Avent, les célébrations commenceront 1/4h plus tôt par une méditation.

Qu’est-ce que l’Avent ?

Le peuple de Dieu a attendu plusieurs siècles pour que se réalise ce que Dieu lui avait promis : la venue d’un Sauveur pour le délivrer du péché et du malheur.
Cette attente s’est réalisée par la naissance de Jésus, Fils de Dieu, fait homme, il y a environ 2000 ans.
L’Église célèbre cette venue le jour de Noël, le 25 décembre.
Noël est précédé par un temps, celui de l’Avent, qui nous prépare et nous met dans l’attente afin de mieux accueillir celui qui vient.

Cette année, l’Avent commence le dimanche 2 décembre.

L’Avent, qui signifie ‘venue’, une période d’attente heureuse

Dieu nous donne son Fils Jésus qui vient au milieu des hommes. C’est l’Incarnation (Dieu prend chair).
« Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. » Jn 3, 16
Noël nous rappelle que Dieu vient à notre rencontre dans la simplicité même d’un petit enfant.
Donner, c’est une manière de dire ‘Je t’aime’, d’où la tradition d’échanger des cadeaux à Noël.

Noël hier, aujourd’hui et demain

Noël, c’était il y a environ deux mille ans, quand Jésus est né à Bethléem et a vécu sur la terre d’Israël.
Noël c’est aussi aujourd’hui avec l’avènement, la venue, du Christ à l’intime de chacun par l’écoute de la Parole de Dieu, la prière et les sacrements dont l’eucharistie et la réconciliation (confession).
Accueillir le Christ, vivre en intimité avec lui rend heureux et donne envie de partager ce bonheur. Le Christ a promis d’être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde (Mt 28,20).
Noël, c’est encore l’attente de la venue du Christ dans sa gloire ainsi qu’Il l’a annoncé (Mt 25, 31- Lc 21, 27). A Noël, comme à chaque messe, l’Eglise prie pour hâter son retour en lui disant ‘Viens, Seigneur’ (1co 16,22 – Ap 22, 17-20).
Noël célèbre cette triple référence au temps que l’on retrouve dans toute liturgie.

Avec toute l’Eglise, faisons de cette attente un temps d’espérance et de joie, un temps qui nous appelle à rester éveillé à l’écoute de la Parole de Dieu pour accueillir l’amour et la miséricorde de Celui qui vient, Jésus, qui nous invite à aimer comme lui.

Avec Isaïe nous pouvons dire :

« Et ce jour-là, on dira : « Voici votre Dieu, en lui nous espérions, et il nous a sauvés ; c’est lui le Seigneur, en lui nous espérions, réjouissons-nous : il nous a sauvés ! « 

Is 25, 9

Source : Paris.catholique

Synode des jeunes

Dans le cadre de la préparation du prochain IMG-20170423-WA0005_jpgsynode des jeunes sur le thème «Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel», qui aura lieu en octobre 2018 à Rome, les évêques de Belgique ont adressé une lettre aux jeunes de notre pays. Objectif: aider les évêques à préparer le synode afin de remonter les attentes de la jeunesse au Vatican.

 
 

Message du pape François

« J’ai la joie de vous annoncer qu’en octobre 2018 se célébrera le Synode des Évêques sur le thème « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Je vous ai voulu au centre de l’attention parce que je vous porte dans mon cœur. (…) L’Église désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi ; voire de vos doutes et de vos critiques. Faites entendre votre cri, laissez-le résonner dans les communautés et faites-le arriver aux pasteurs. Saint Benoît recommandait aux abbés de consulter aussi les jeunes avant toute décision importante, parce que « souvent Dieu révèle à un plus jeune ce qui est meilleur » (Règle de Saint Benoît III, 3). »

Outre, la lettre des évêques et un questionnaire qui peuvent être consultés et complétés via le site Cathobel, un nouveau site est désormais disponible afin de répondre en ligne au questionnaire de la Conférence épiscopale. Son adresse: Synodedesjeunes.be.

« Faites entendre votre cri, laissez-le résonner dans les communautés et faites-le arriver aux pasteurs! », avait déclaré le pape François aux jeunes du monde entier lorsqu’il a annoncé ce synode des évêques.

Cette consultation de l’Eglise mondiale commence par une consultation dans chaque pays qui devrait être clôturée d’ici fin octobre 2017. « La démarche de préparation synodale est une très bonne nouvelle pour toutes les personnes en lien avec la jeunesse! Elle nous dynamise et nous stimule dans notre mission au service des jeunes et surtout peut nous aider à renouveler et ajuster nos pratiques », évoquent notamment Mgr Jean Kockerols, évêque référendaire pour les jeunes, Catherine Jongen, coordinatrice de la Liaison de la Pastorale des Jeunes (LPJ) et Sœur Marie-Jean, coordinatrice du Centre National des Vocations (CNV). Ils ajoutent: « Nous désirons vivement encourager, soutenir et accompagner ce qui va pouvoir se déployer autour de cette préparation synodale dans les diocèses, paroisses, mouvements de jeunes (scouts, guides, patro), communautés, prisons, mouvements variés, écoles, universités, kots à projets… Tous ceux qui se sentent concernés par la question des jeunes et de leur cheminement spirituel (parents, grands-parents, éducateurs…) sont largement invités à vivre ce chemin vers le synode. C’est la raison pour laquelle, nous vous proposons dans ce document des pistes concrètes: d’une part, le ‘document préparatoire’ à travailler entre ‘animateurs de jeunes’, de l’autre, un voire deux questionnaires à diffuser le plus largement et à faire remplir par les jeunes. »

Lire la lettre et les questionnaire des évêques

Lire la lettre du pape François aux jeunes

 

Tous disciples en mission !

Le Vicariat du Brabant wallon s’apprête à vivre, d’octobre 2018 à octobre 2019, une démarche intitulée Tous disciples en mission – L’audace d’une conversion.

Pour lancer cette année, Mgr Jean-Luc Hudsyn a rédigé une lettre pastorale qui servira de toile de fond pour cette démarche.

Pour en savoir plus sur cette année de conversion missionnaire et télécharger la lettre pastorale de Mgr Husdsyn.

 
Mgr Hudsyn nous explique l’objectif, les enjeux, le sens de l’année pastorale 2018-2019 pour le Vicariat du Brabant wallon

Belle année pastorale !

 

Lettre du Synode aux jeunes : « Vous êtes le présent, illuminez maintenant notre avenir »

« L’Église et le monde ont un besoin urgent de votre enthousiasme »

« Vous êtes le présent, illuminez maintenant notre avenir » : c’est l’encouragement des Pères synodaux aux jeunes, à la conclusion du Synode qui leur a été dédié au Vatican. « L’Église et le monde ont un besoin urgent de votre enthousiasme », affirment-ils.

Messe de clôture du Synode des évêques sur les jeunes © Vatican Media

Au terme de la messe de clôture de l’événement, ce 28 octobre 2018, les évêques ont adressé une lettre aux jeunes, lue par le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode, qui était entouré de jeunes de tous les continents : un texte bref, qui demande aux jeunes d’aider le monde « à se réveiller et à tourner son regard vers l’amour, la beauté, la vérité, la justice ».

« Que nos faiblesses ne vous découragent pas, que les fragilités et les péchés ne fassent pas obstacle à votre foi », écrivent les Pères synodaux : « nous voulons contribuer au développement de votre joie, pour que vos attentes se transforment en idéaux. »

Lettre des Pères Synodaux aux jeunes

C’est vers vous, jeunes du monde, que nous, Pères synodaux, voulons nous tourner, pour vous adresser des paroles d’espérance, de confiance et de consolation. Ces jours-ci, nous nous sommes réunis pour écouter Jésus, «le Christ éternellement jeune», dont la voix révèle vos propres voix, vos cris d’exultation, vos plaintes… vos silences aussi!

Nous connaissons vos quêtes spirituelles, vos joies, vos espérances, vos douleurs, vos angoisses, vos inquiétudes. Nous désirons aussi vous adresser une parole: nous voulons contribuer au développement de votre joie, pour que vos attentes se transforment en idéaux. Nous sommes sûrs que vous êtes prêts à vous impliquer, avec votre joie de vivre, pour que vos rêves se réalisent concrètement dans votre vie quotidienne, et dans notre histoire humaine.

Que nos faiblesses ne vous découragent pas, que les fragilités et les péchés ne fassent pas obstacle à votre foi. L’Église est votre mère, elle ne vous abandonne pas, elle est prête à vous accompagner sur de nouveaux chemins, dans les hauteurs, là où le vent de l’Esprit souffle plus fort, chassant les noirs nuages de l’indifférence, de la superficialité et du découragement.

Lorsque le monde, que Dieu aime au point de lui avoir donné son Fils Jésus, est replié sur les biens matériels, sur le succès immédiat, sur le plaisir, lorsqu’il broie les plus faibles, aidez-le à se réveiller et à tourner son regard vers l’amour, la beauté, la vérité, la justice.

Pendant un mois nous avons cheminé ensemble, avec quelques-uns d’entre vous et beaucoup d’autres qui se sont unis à nous par la prière et l’affection. Nous désirons maintenant poursuivre ce chemin dans toutes les parties du monde, là où le Seigneur nous invite à être disciples missionnaires.

L’Église et le monde ont un besoin urgent de votre enthousiasme. Faites-vous compagnons de route des plus fragiles et des plus pauvres, de tous les blessés de la vie.

Vous êtes le présent, illuminez maintenant notre avenir.

SOURCE : © Librairie éditrice du Vatican
Anne Kurian : ZENIT.ORGoctobre 28, 2018 11:32 Synodes des évêques

Messe de clôture du Synode des évêques sur les jeunes © Vatican Media

Pièce de théâtre : Pierre et Mohamed

Nous vous invitons à aller voir la pièce de théâtre « Pierre et Mohamed »

Ce mercredi 10 octobre 2018 à 20h00

à Braine-l’Alleud, en l’église Saint-Étienne.

Un hymne à la tolérance, au dialogue inter-religieux, à l’humanité plurielle…

Il y a vingt-deux ans, le 1er avril 1996, Mgr Pierre Claverie, dominicain et évêque d’Oran, était assassiné avec Mohamed Bouchikhi, un jeune Algérien qui le conduisait à l’évêché.

Cette pièce de théâtre rend hommage au message d’amitié, de respect et de  la volonté de dialogue interreligieux.

Écrite par un jeune dominicain nourri par la prédication de Mgr Pierre Claverie, l’ancien évêque d’Oran, elle raconte la vie et les combats de ce dernier et son amitié avec Mohamed, un jeune musulman algérien, jusqu’à leur assassinat le 1er août 1996.

Pour en savoir plus sur la pièce :

D’autres infos de l’événement

Soirée indienne

Pixabay

Namaskaram ! Bonjour !

Bloquez la date du vendredi 12 octobre prochain dans vos agendas.

Nous organisons en effet un souper indien au profit du projet du Père Anil.

Rappelez-vous : ce jeune prêtre indien était venu rencontrer notre paroisse lors du pique-nique et de la célébration du 6 mai dernier afin de nous remercier du soutien que St Paul lui apporte dans son projet d’éducation et de soutien à la population dalit (intouchables) de sa région (sud de l’Inde).

Nous vous invitons donc chaleureusement à venir partager le repas indien que nous organisons à la salle Notre Dame au Chenois,

Avenue des paveurs 50 à Waterloo (à côté de l’église St François)

le vendredi 12 octobre prochain dès 19h.

Grand parking à l’arrière de la salle.

Au programme :

apéro offert, suivi d’un menu 3 plats à 28€ : samosas et leur garniture, curry de légumes et de poulet (pas de souci pour les estomacs fragiles : notre curry sera parfumé mais non piquant), dessert accompagné de thé indien (optionnel). Les boissons consommées à table seront à la charge de chacun(e).

Pour toute réservation, et nous les espérons très nombreuses, veuillez contacter Pierrette VIS au 02 351 15 32 ou Roseline Lepelaars au 02 353 07 12 ou par mail vis.family@gmail

Paiements sur le compte : Françoise Michel-Fr Anil BE81 0837
2323 4124 Communication : “souper indien”.

Réservation faite suivant paiement reçu.
Par souci d’organisation, seules les réservations dont le paiement aura été reçu seront prises en compte. Nous vous remercions de votre compréhension.
Nous vous attendons nombreuses/eux pour une magnifique soirée chaleureuse et solidaire.

Pixabay

Françoise, Roseline et Pierrette.