Joyeux Noël

Le compte à rebours a commencé :

Noël

est bientôt là. Les rues rivalisent de lumières et de décorations, et au pied du sapin commence à s’accumuler les cadeaux.

Mais au fait, Noël, c’est quoi ?

C’est avant tout une fête chrétienne : la naissance de Jésus.

Ce 25 décembre, tous les chrétiens de la Terre célèbreront, plus que l’anniversaire d’une naissance, la venue sur terre d’un messie, comme le raconte la Bible. Si l’église a choisi de situer Noël au solstice d’hiver, c’est pour mettre fin aux nombreux rites et fêtes païennes ; en effet, avec les nuits qui n’en finissent plus, la lumière qui décroît, la crainte de voir s’installer l’obscurité a été toujours été très forte , même dans les civilisations antiques.

Noël, de fête religieuse est devenue, au fil des siècles, une fête familiale : moment privilégié pour se rassembler en famille.

Cette fête, par toutes ses formes d’expression, crée des souvenirs communs et entretient le sentiment d’appartenance à une famille. Chacun trouve, à sa manière, cette façon de construire ce lien : partager un repas, une veillée, écouter des histoires, se réunir autour de la crèche.

Au XX siècle, nouvelle évolution marquante : avec la place grandissante de l’enfant dans la famille, Noël est devenu une fête pour les enfants : nuit magique où les désirs des enfants sont réalisés, pour le plus grand bonheur des adultes.

Noël, c’est aussi une fête communautaire, qui dépasse le cadre familial : il est de tradition d’échanger des cartes, de se souhaiter un « Joyeux Noël », d’offrir des cadeaux, et de croiser de plus en plus de Pères-Noël. Nos enfants ont tendance à associer la fête de Noël aux cadeaux. Mais, n’oublions pas qu’au-delà de tous les messages de consommation dont nous sommes inondés, il y en a bien d’autres à leur transmettre pour leur expliquer la signification de Noël.

Profitons du bonheur de se retrouver ensemble pour les faire réfléchir sur le sens du cadeau et du don, à la joie de recevoir et au plaisir de faire plaisir…

N’oublions pas que noël est avant tout la fête de l’Esprit.

Toute l’équipe de rédaction vous souhaite une très joyeuse et sainte fête de Noël!

L’origine de la crèche

Alexas_Fotos / Pixabay

Selon l’évangile de Luc, Marie a déposé l’enfant Jésus dans la mangeoire d’une étable où Joseph et elle avaient trouvé refuge. Le mot crèche désigne aujourd’hui toute représentation de la Nativité.

Selon la légende, François d’Assise « inventa » au 13e siècle la crèche vivante dans une grotte de Greccio en Italie, où les frères mineurs avaient établi un ermitage. Joseph, la Vierge Marie, les mages, les bergers, et les paysans étaient joués par les gens du village. Les animaux aussi étaient réels. Thomas de Celano, le premier biographe de François, rapporte qu’il prêcha, durant la messe de Noël, et qu’on le vit se pencher vers la crèche, qui servait d’autel, où était apparu un enfant endormi. Il prit l’enfant tendrement dans ses bras. Puis le petit bébé s’éveilla, sourit à François, caressa ses joues et saisit sa barbe dans ses petites mains !

Petit à petit, la coutume s’est répandue, sous l’influence des prédicateurs franciscains, surtout en Provence et en Italie.

Mais c’est plus tôt, au VIe siècle que l’on situe la première célébration de la nuit de Noël dans l’église de Sainte Marie à Rome, avec des statues de la Vierge Marie, de Joseph, de l’âne et du bœuf.

Les premières crèches « en modèles réduits » firent leur apparition dans les églises au XVI siècle à Prague avec les Jésuites. A la fin du XIXe siècle apparaissent les santons (de santouns : petits saints) façonnés dans l’argile, originaires de Provence. Ces figurines représentent tous les petits métiers traditionnels. Les habitants du villages ainsi représentés apportent le fruit de leur labeur à l’Enfant Jésus. Ces figurines sont venus enrichir le décorum de la crèche traditionnelle. En Provence, la crèche Durant les fêtes de Noël, la pastorale provençale est une pièce jouée et parlée. Elle raconte l’histoire de la nuit de noël. La plus célèbre signée par Antoine Maurel en 1844 fut écrite en provençal.

Il existe de multiples pastorales composées de saynètes parlées et chantées mais celle signée par Maurel est interprétée chaque année à l’époque de Noël en Provence. Elle attire de nombreux provençaux, nostalgiques de la langue de Frédéric Mistral.

Source : Egliseinfo.be

falco / Pixabay

Bonne fête de Noël ! Heureuse et sainte année 2018

5718714 / Pixabay

Jésus,
Toi qui es né dans une étable,
Protège tous ceux qui vivent dans la pauvreté
Et au milieu des dangers.

Jésus,
Toi qui es né en voyage,
Protège tous ceux qui sont menacés
Et ceux qui n’ont pas de maison.

On t’a offert de l’or et les plus beaux cadeaux,
Protège aussi ceux qui ont tout
Et qui oublient de penser aux autres.

Tu as ramené sur la terre la lumière du ciel.
Laisse la lumière descendre sur nous en ce Noël

Prière composée par une classe de cours préparatoire
de l’école Saint Philippe de Néri à Juan-les-Pins -Alpes-Maritimes
geralt / Pixabay

Une belle histoire à raconter à noël

Voici une belle histoire captivante que vous pourrez raconter autour du sapin.

Profitez des fêtes, et de l’esprit de noël, pour délivrer des messages à vos proches car Noël est un moment important qui nous rassemble et nous donne le temps et la joie de nous retrouver et de parler entre nous.

Eloignez-vous, le temps d’une belle histoire, de votre festin, des cadeaux, du bruit et du stress et écoutez cette belle histoire.

Que ce temps de Noël soit pour vous, l’occasion de vous retrouver et de vous écouter.

Source : Histoire pour Chabbath

Noël autrement

En cette belle période de l’Avent qui nous prépare à accueillir Jésus Sauveur, nombreuses sont les tentations pour rendre cette veillée et cette journée de Noël magiques et inoubliables. Ne serait-ce pas aussi l’occasion de réfléchir à chacun de nos actes et de privilégier des solutions durables et solidaires ?

Tout d’abord, élément indispensable: le sapin de Noël. Avec d’un côté, les défenseurs du sapin naturel, et de l’autre les amateurs d’articiel. Si l’achat d’un sapin en plastique peut paraitre responsable et durable en évitant la coupe d’un vrai sapin, ceci n’est qu’illusion. En effet, la production de ce type de sapin est très polluante et, quand il sera abimé et jeté, il deviendra un déchet difficile à revaloriser et/ou recycler.

En achetant un sapin issu de pépinières belges, vous posez un acte d’achat local et contribuez à la dynamique d’un circuit court. Vous soutenez ainsi des producteurs wallons qui en ont bien besoin. Il est d’ailleurs possible de choisir et de couper soi-même son sapin. Il sera moins cher et ce moment fera partie des souvenirs inoubliables partagés en famille. Certaines communes ont également fait le choix de vendre des sapins et de reverser tout ou partie des bénéfices de vente à des associations caritatives. N’est-il pas merveilleux de pouvoir sentir l’odeur authentique d’un sapin vert de nos forêts, qui, une fois Noël passé, pourra être revalorisé dans les parcs de compostage?

Pour les adversaires du sapin naturel, restent alors les solutions design. Dans le rayon fantaisie et créativité, tout est permis. Pourquoi ne pas créer son sapin avec une double échelle décorée de lumières et de boules? Ou encore, cet empilement de livres pour sapin minimaliste. Dans la gamme « bricolage récup’, on appréciera (ou pas) l’option boites d’oeufs peintes en vert et structurées en pyramide. Toutes ces idées originales, du sapin minimaliste au plus sophistiqué, sont à découvrir en cliquant sur ce lien ou en cherchant un peu sur le net (tapez « sapins alternatifs »). Il y a l’embarras du choix!

Qui dit sapin, dit décorations de Noël. Là encore, faites preuve d’imagination. En plus des décorations achetées au fil des ans et précieusement conservées, garnissez votre sapin d’éléments nouveaux comme des guirlandes d’écorces d’oranges, des pommes de pin, ou des décorations fabriquées avec les enfants en pâte à sel. Pourquoi pas aussi vous essayer à l’origami, cet art du pliage du papier qui peut donner de magnifiques réalisations. Pour les tricoteuses et autres couturières, c’est le moment de montrer l’étendue de vos talents. Le fait maison est toujours une bonne solution pour la planète et permet de passer de bons moments en famille. Résistez à l’envie de renouveler complètement votre décoration chaque année, mettez-vous au défi de recréer une décoration unique avec les mêmes éléments (placer les étoiles en bas, les boules en haut, installer les décorations de même taille ou forme en diagonale, décorer une moitié de sapin). Faites appel à la créativité de chacun. Le résultat sera peut-être un peu décalé mais l’important est de prendre du plaisir à décorer son arbre de Noël. Prenez une photo et comparez vos oeuvres d’années en années.

Autre attraction en cette saison: le marché de Noël. C’est un des plaisirs que beaucoup d’entre nous ne peuvent se refuser. Cette année (et les suivantes!), essayons de privilégier les marchés solidaires réunissant des associations ou des marchés de créateurs et artisans (des vrais!) de chez nous ou un peu plus loin pour faire nos achats. De nouveau, en quelques clics, sur le net et les réseaux sociaux, vous trouverez de nombreuses alternatives aux marchés de Noël classiques où ne sont finalement proposés que des produits « Made in Asia » comme partout ailleurs.

cadeaux noel

Dans la suite logique, il est temps de parler des cadeaux de Noël. Comme nous en avons parlé dans notre dossier spécial Saint Nicolas du numéro 43 du journal Dimanche, de nombreuses alternatives responsables s’offrent à nous: location de jouets, fabriquer soi-même un puzzle 3D dans un atelier d’impression, soutenir les artisans qui fabriquent avec amour jouets et doudous souvent personnalisables. Tournons-nous de préférence vers ces jouets à « haute valeur humaine ajoutée ». Il vaut parfois mieux investir dans un seul cadeau plus cher mais fabriqué en Europe et en Belgique dans des matériaux naturels et écologiques et qui, cerise sur le gâteau, évoluera avec l’enfant. Les cadeaux immatériels représentent toujours une bonne alternative: places de concert, billets pour visiter une expo, tickets d’entrée pour un spectacle ou un parc d’attraction, pour une séance cinéma. Les possibilités sont, là aussi, nombreuse et variées pour satisfaire tous les goûts. Autre solution: offrir des bons cadeaux. Moins personnel, certes, mai vous pouvez opter pour la version immatérielle également: bon pour un câlin, bon pour une après-midi en famille, bon pour une soirée jeux de société, etc.

Rappelons ici l’existence depuis plusieurs années maintenant de la formule « Oxfam s’emballe » qui permet d’offrir des cadeaux qui ont du sens en finançant l’achat de matériel, d’animaux, de formations ou la construction de puits, de bâtiments pour les habitants des pays en voie de développement. Chaque bourse peut s’y retrouver puisque les prix s’étalent de 6 euros pour un potager à 1500 euros pour l’irrigation d’un champ.

Dans cette rubrique, il faut aussi parler de ce qui entoure les cadeaux de Noël, c’est-à-dire les emballages. Enorme source de gaspillage et de déchets, il est pourtant possible de réduire très fortement notre consommation de papier cadeaux. Encore une fois, le mode récupération nous sera d’une grande aide. Emballer vos cadeaux dans du papier journal, décorer une belle boite à chaussures qui servira de contenant, utiliser un vieux t-shirt ou encore initiez-vous au furoshiki, cet art ancestral japonais qui consiste à emballer un présent dans du tissu. Certains vont même jusqu’à organiser une chasse aux cadeaux (cachés dans la maison) pour conserver l’effet surprise sans devoir passer par la case emballage. Pourquoi pas après tout.

Nous y voilà: il est temps d’aborder la question du repas de Noël. Grand moment de communion familiale autour d’une table que l’on souhaite gourmande et chaleureuse. Inutile pour autant de se laisser convaincre d’acheter toutes sortes d’aliments ou préparations en réalité très chères et qui n’ont pas spécialement leur place sur une table de Noël. Le maître mot devrait être simplicité car n’est-ce pas avant tout la qualité (entendez la chaleur) de l’accueil réservé à ses hôtes qui l’emportera sur la variété ou la rareté des mets? Noël, c’est peut-être aussi l’occasion de pousser la porte de petits artisans qui proposent des produits frais, préparés dans le respect d’un certain savoir-faire avec des ingrédients de qualité: boudins, gibier, fromages, buche de Noël. Retrouver le gout simple mais incomparable des produits artisanaux, c’est aussi un cadeau que vous offrez à vos invités. Si vous ne l’aviez pas encore compris, il est encore temps de vous convertir au fait maison. Même si vous n’êtes pas un grand cuisinier, essayez de réaliser vous-même les choses les plus simples et avec les enfants. La cuisine est un lieu de vie et de partage que nous n’investissons plus aussi souvent en temps normal, faute de temps et d’envie. Alors, profitons des fêtes pour redonner de la vie à cette pièce centrale de notre foyer. Pour couronner le tout, je vous invite à inviter ! Tellement de personnes se retrouvent seules en cette période festive. Ouvrez votre porte à une personne isolée et permettez-lui de vivre Noël entourée de chaleur et de bienveillance. Il est aussi envisageable de donner un coup de main aux nombreuses associations qui organisent des repas de Noël pour les démunis et les sans-abris. Vous apporterez ainsi votre contribution et redonnerez du sens à la fête, pour vous et pour ceux qui ont encore plus besoin de ressentir cette espérance de Noël.

Enfin, nous ne pouvons terminer ce article sans évoquer les traditionnelles cartes de voeux. On ne le dira jamais assez, Noël est un temps pour renouer avec sa famille et ses proches. L’envoi de cartes y contribue et les fabriquer soi-même renforce encore plus l’attention témoignée par ce courrier un peu spécial. Une carte fait maison personnalisée réjouira le coeur de votre destinataire. Une façon supplémentaire de faire participer les enfants et de les associer de manière ludique et créative à l’ambiance des fêtes de fin d’année. Car s’il y a bien une activité qui ravit les petites frimousses, c’est le coloriage et le dessin. A vos crayons et pinceaux! La seule limite sera celle de votre imagination et de l’amour que vous mettrez à écrire et réaliser ces cartes de voeux uniques. Vous pouvez aussi acheter des cartes vendues au profit d’oeuvres caritatives notamment pour l’UNICEF.

Laissez-vous inspirer pour faire de Noël une vraie fête du partage et de l’espérance !

Source : Sophie Delhalle : Cathobel.be

Hallelujah de Pentatonix

A découvrir … cette superbe version a cappela

d’Hallelujah

de Leonard Cohen reprise et interprétée par le groupe Pentatonix.

A l’approche des fêtes, ce groupe reprend la pièce d’Hallelujah qu’ils diffusent sur leur chaîne YouTube.

Cette magnifique chanson a déjà remporté beaucoup de like et a été vue par plus de 12 millions d’internautes.

Si vous désirez offrir un cadeau original pour les fêtes, ils ont sorti un CD : « A Pentatonix Chrismas » en vente  sur amazon.fr

a-pentatonix-christmas