Carême de partage 2020 :

Solidarité plus que nécessaire

Afin de contribuer à la lutte contre l’épidémie du coronavirus, nous avons été contraints, chez Entraide et Fraternité, de suspendre la totalité des activités de notre campagne jusqu’au 19 avril inclus. Nous suivons la situation de très près et vous communiquerons toute nouvelle information sur notre site.

Nous vous invitons également à visiter notre site de campagne : careme2020.entraide.be

 

Cette crise atteint le cœur même de notre organisation en pleine campagne. Nous n’annulons pas pour autant notre solidarité avec le peuple haïtien ! Comme nous y appellent les évêques, il est important de vivre ce Carême comme un temps de prière, de conversion, de partage fraternel et de plus grande attention à autrui.

Les célébrations et les collectes ne pouvant s’organiser, aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de vous. Votre générosité peut s’exprimer librement et en toute sécurité en nous consacrant un don en ligne : je donne

Vous pouvez également nous adresser un don par virement bancaire sur le compte BE68 0000 0000 3434. Tout don annuel de plus de 40€ bénéficie dune déduction fiscale.

Votre don de Carême est le plus beau des gestes fraternels en ces temps de crise.

De tout cœur, merci.

L’équipe d’Entraide et Fraternité.

Carême de partage 2020

40 jours de solidarité pour une justice climatique pour Haïti

Durant les 40 jours du Carême, nous préparons notre cœur à la Passion et la
Résurrection du Christ. Durant cette période, l’Église nous invite à changer de
vie, à nous « convertir », au sens littéral du terme, c’est-à-dire à « nous tourner
vers » Dieu et vers autrui, en pratiquant la prière, le partage et le jeûne.

Cette année, Entraide & Fraternité nous  invite  durant ce temps de Carême à nous mobiliser  pour le peuple haïtien qui compte parmi les premières victimes du changement climatique.

Car depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010, Haïti s’enfonce dans une grave crise politique et sociale. Et les effets du réchauffement climatique mondial menacent désormais la sécurité alimentaire et la survie d’une grande partie de la population.

Changeons nos modes de vie, de production, de consommation pour surmonter les défis écologiques et humains qui sont devant nous. Nos modes de vie très énergivores épuisent les ressources de la planète et affectent le climat. Et le climat à son tour affecte les récoltes des communautés paysannes et affament des millions de gens.

Comment pouvons-nous les aider ?

Protégeons  les victimes des changements climatiques en :

  • Défendant leurs droits 
  • Dénonçant l’impunité des multinationales.

Vous pouvez soutenir leur action en signant leur pétition.

Et/ou en participant aux collectes de Carême de partage qui ont lieu les 4e et 6e dimanches du Carême.

Transformons la clameur de nos partenaires haïtiens en espérance.

Carême de Partage Entraide et Fraternité 2019 : Les Philippines

Un des pays au monde les plus touchés par le changement climatique, et le pays d’Asie du Sud-Est où la répartition des terres est la plus inégalitaire, les Philippines ont grand besoin de notre soutien.

Les projets d’Entraide et Fraternité se situent dans l’île de Mindanao au sud de l’archipel, deuxième île du pays par sa surface. Trois communautés y cohabitent : chrétiens, musulmans et indigènes.

Les partenaires philippins d’Entraide et Fraternité travaillent au rapprochement des trois communautés par l’intermédiaire de projets communs, implicants également les jeunes. Des priorités ont été identifiées : la souveraineté alimentaire des petits paysans ; l’adaptation aux changements climatiques; la prise de participation des femmes; l’implication de la jeunesse.

 

Depuis la réforme agraire des années 1980, à ce jour incomplète, les partenaires d’Entraide et Fraternité accompagnent les métayers dans la procédure de rachat des terres qu’ils exploitent pour le compte des grands propriétaires, procédure longue, difficile et même source de violence. Petit à petit pourtant, les petits paysans obtiennent des parcelles dont ils deviennent propriétaires, et des associations partenaires d’E&F développent des banques de semences afin d’encourager ces petits paysans à une transition vers une agriculture familiale écologique et une vie plus digne, les libérant ainsi de la tutelle des grands groupes agro-alimentaires et offrant un avenir à leurs enfants. Des projets voient le jour, visant à contrer le changement climatique et son lot de tsunamis et typhons de plus en plus fréquents par une reforestation du littoral marécageux et la plantation de mangroves de palétuviers. Les mangroves protègent en effet contre l’érosion de la côte, font office de véritables puits à carbone par leur forte absorption de CO2 et offrent un lieu de pontes et de nurserie pour la faune aquatique, à terme véritable garde-manger pour les populations.

Afin d’aider tous ces projets à continuer à se développer, deux collectes vous sont proposées : les week-ends des 9/10 mars et des 13/14 avril prochains.

Un tout grand merci pour votre générosité.

Pierrette

 

Carême de partage 2018

Entraide et Fraternité : Le Sud-Kivu et le Burundi

La pratique de l’agro-écologie pour lutter contre la faim et un regroupement entre producteurs afin de travailler ensemble : c’est l’ambitieux projet des partenaires locaux d’Entraide et Fraternité au Burundi et au Sud-Kivu, rassemblant respectivement 190 et 52 organisations de petit(e)s paysan(ne)s organisé(e)s en coopératives. Leur but : redynamiser l’agriculture familiale et améliorer les conditions de vie en milieu rural à l’aide d’une formation de trois ans, à l’issue de laquelle le/la bénéficiaire s’engage à encadrer à son tour 5 voisins. Ainsi se propage la chaîne de solidarité et la mobilisation collective.

Peu à peu, le riz remplace le manioc (à pauvre valeur nutritionnelle), l’élevage de petit bétail est communautaire, le fumier des bêtes fertilise les champs, des moulins à céréales sont introduits afin de diminuer la pénibilité du travail, et les revenus générés par la commercialisation des produits permettent aux familles de mieux s’alimenter et aux enfants d’aller à l’école.

Les programmes soutenus travaillent en parallèle l’approche “ménage”, stratégie qui tend à assurer la complémentarité entre l’homme et la femme. Les changements de mentalités peu à peu se font sentir, surtout chez les jeunes, et les hommes commencent à accompagner les femmes aux champs, acceptent de partager les prises de décisions et prennent conscience qu’une valorisation de la femme dans la société est indispensable pour l’amélioration du bien-être de tous.

Comme chaque année deux collectes de Carême auront lieu afin de soutenir ces projets : les week-ends des 17-18 mars où la célébration sera suivie d’un “potage-solidaire” (voir article plus loin) et des 24-25 mars (week-end des Rameaux)

Pour des versements plus importants : compte BE68 0000 0000 3434

Tout don de 40€ et plus sur l’année bénéficie d’une attestation fiscale.

D’avance merci pour votre générosité.

Pierrette

Conférences : CARÊME DE PARTAGE 2017

Date à bloquer dans vos agendas :

  • Le jeudi 23 mars à 19h45 à la Salle de la Closière à Braine l’Alleud, la responsable d’un des projets guatémaltèques d’Entraide et Fraternité viendra nous parler de son travail auprès des communautés Mayas. Cette personne a traversé l’océan pour nous rencontrer. Saurons-nous à notre tour relever le défi de faire quelques petits kilomètres pour l’écouter ?maya
  • Save

    Save

    Save

    Save

    Save

    Save

    Save

    Save

    Carême de Partage 2017 : Pays Phare : Le Guatemala

    arton2119Cette année le Carême de Partage s’articulera autour des projets d’Entraide et Fraternité au Guatemala. Dans ce pays de 15 millions d’habitants 50% de la population est d’origine maya, la population indigène. Cependant, alors que 64% de la population souffrent de pauvreté, 80% des pauvres sont Mayas, victimes encore aujourd’hui d’une importante discrimination de la part des descendants des colons espagnols.

    L’économie est caractéristique de nombreux pays d’Amérique centrale : 2% de la population détient la plupart des riches terres des plaines fertiles tandis que les communautés paysannes mayas ont été repoussées vers les zones montagneuses difficiles à cultiver.

    guatemalaLes projets d’Entraide et Fraternité visent à lutter aux côtés de ces petits paysans défavorisés et discriminés afin de leur apporter un appui logistique ainsi que des formations à l’agroécologie et à la reconnaissance de leurs droits. Ces communautés ont heureusement conservé un système de fonctionnement traditionnel, le “Buen Vivir”, qui assure leur survie : une gestion communautaire des ressources, une entraide entre petits paysans, dont l’échange de semences indigènes est un exemple, une lutte et une mobilisation permanentes afin de faire reconnaître leur identité et leurs droits face à l’avidité de sociétés d’exploitation de gisements de minerais précisément dans ces zones montagneuses. Le “Buen Vivir” revendique une vie en équilibre avec la terre-mère et le cosmos afin d’atteindre l’harmonie. Tout est en tout et l’homme n’est qu’un chaînon du tout. Ne pourrions-nous pas nous aussi nous inspirer de cette philosophie de la sagesse afin de mettre un frein à l’épuisement de la planète comme des hommes ?

    Nous comptons comme chaque année sur votre générosité lors des deux collectes du Carême de Partage les week-ends des 25 et 26 mars et des 8 et 9 avril prochains.

    Tout versement est également le bienvenu sur le compte d’Entraide et Fraternité BE68 0000 0000 3434. Une attestation fiscale vous sera délivrée pour tout don de 40€ minimum par an.

    Pour information, sachez que 10€ offrent un kit de semences indigènes, que 25€ permettent la construction d’une serre ainsi qu’une formation à l’agroécologie, et que 50€ permettent de former une paysanne à la commercialisation de ses produits.

    Dates à bloquer dans les agendas :

    – le mardi 7 mars à 19h00 à l’International Auditorium, Boulevard du Roi Albert II, 5, 1210 Bruxelles afin d’entendre Mgr Ramazzini, voix de l’Eglise Guatémaltèque pour la défense des populations locales.
    – le jeudi 23 mars à 19h45 à la Salle de la Closière à Braine l’Alleud, la responsable d’un des projets guatémaltèques d’Entraide et Fraternité viendra nous parler de son travail auprès des communautés Mayas. Ces personnes ont traversé l’océan pour nous rencontrer. Saurons-nous à notre tour relever le défi de faire quelques petits kilomètres pour les écouter?

    Un grand merci d’avance pour votre mobilisation.

    53da4fb03570667a638fa942

    Pierrette

    Save

    Save

    Save