Hommage aux victimes du covid-19 et aux métiers de première ligne le 21 juillet

Un hommage sera rendu, ce 21 juillet, aux malades et victimes du covid-19, à leurs familles ainsi qu’aux personnes âgées ainsi qu'aux métiers de première ligne, a annoncé la Première ministre, Sophie Wilmès, mercredi, à l'issue de la réunion du Conseil national de Sécurité (CNS).

L’hymne (Te Deum laudamus – Dieu, nous te louons) est chanté en deux occasions en Belgique : le et à la fête du Roi. Cette année, en raison de la crise sanitaire que nous traversons, le Te Deum à l’occasion de la Fête nationale rendra honneur aux victimes de la pandémie de coronavirus.

La famille royale sera présente en la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles. Comme partout dans le pays, les personnes rassemblées entendront le bel hymne du 21 juillet, avec un accent spécifique. À la demande du Palais, le Te Deum de cette année rendra honneur aux victimes de la pandémie de coronavirus en commençant par trois minutes de silence. Le ministère de l’intérieur a aussi demandé qu’à 10 heures précises, les églises fassent sonner les cloches durant trois minutes en hommage aux victimes du Covid-19.

La suite du programme de cette journée sera également modifiée par rapport à un 21 juillet habituel. Le Palais informe en effet : « exceptionnellement cette année, la traditionnelle parade militaire n’aura pas lieu. » Une cérémonie aura lieu sur la place des Palais à Bruxelles en présence des différents membres de la famille royale. Cette cérémonie s’articulera autour de deux thèmes : un hommage aux héros de la crise COVID-19 et le 75ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Plus tard dans la journée, le Roi, la Reine et leurs quatre enfants ont prévu de se rendre dans deux maisons de repos et de soins. Les personnes convalescentes, ou atteintes de démences, ont été lourdement affectées par la période de confinement que la Belgique a connu au printemps.

Source : 

AF dB (sur base de Sipi, la Libre, monarchie.be)