La video du pape : Pour ceux qui ont une responsabilité dans l’économie

Le Pape confie chaque mois à son Réseau Mondial de Prière, des intentions qui expriment ses grandes préoccupations pour l’humanité et pour la mission de l’Eglise.

Le Pape François appelle à prier pour :

CEUX QUI ONT UNE RESPONSABILITÉ DANS L’ÉCONOMIE

Pape François – avril 2018

L’économie ne peut prétendre uniquement augmenter la rentabilité en réduisant le marché du travail, mais créant de cette façon de nouveaux exclus.

Elle doit suivre le chemin des entrepreneurs, des politiciens, des penseurs et des acteurs sociaux qui mettent l être humain au premier plan et font tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir des opportunités de travail décent.

Unissons nos voix pour que les penseurs et acteurs de l’économie mondiale trouvent le courage de dire non à une économie de l’exclusion, en ouvrant de nouveaux chemins.

Le Pape exhorte les responsables de l’économie à garantir des opportunités de travail décent et à éviter de réduire le marché du travail. Il le fait dans l’édition d’avril de La Vidéo du Pape, réalisée par le Réseau Mondial de Prière du Pape.

(Vatican, 6 avril 2018) – Le Saint Père, dans l’édition du mois d’avril de La Vidéo du Pape, appelle à rejeter les systèmes économiques qui excluent les gens et ne donnent la priorité qu’aux résultats et à la rentabilité. Il souligne l’importance de donner la priorité à la personne humaine et insiste sur la responsabilité des entrepreneurs et des politiciens.

« Unissons nos voix pour que les penseurs et acteurs de l’économie mondiale trouvent le courage de dire non à une économie de l’exclusion, en ouvrant de nouveaux chemins », souligne François. « L’économie ne peut prétendre uniquement augmenter la rentabilité en réduisant le marché du travail, mais créant de cette façon de nouveaux exclus », ajoute-t-il.

Le dernier rapport sur le développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) suggère que les quatre politiques fondamentales pour donner des moyens aux personnes exclues sont : défendre les droits de l’homme, garantir l’accès à la justice, promouvoir une société qui accueille et garantir la transparence des comptes. « Le monde dispose de moins de 15 ans pour réussir son ambitieux programme de ne laisser personne derrière », souligne le directeur du rapport, Selim Jahan, dans l’avant-propos.

« L’économie doit suivre le chemin des entrepreneurs, des politiciens, des penseurs et des acteurs sociaux qui mettent l’être humain au premier plan et font tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir des opportunités de travail décent », affirme le Pape.

« Notre société, envahie par le consumérisme et la création de besoins artificiels, nous anesthésie, nous distrait et nous fait souvent oublier les énormes défis que nous vivons face à une  » économie d’exclusion et d’inégalités  » (Evangelii Gaudium n° 53) qui rejette une part importante de la population, la laissant sans travail, sans horizons et sans issue. Quelle société voulons-nous ? Derrière les chiffres et les marchés, il y a des personnes. Cherchons d’autres chemins possibles », déclare le père Frédéric Fornos S.J., directeur international du Réseau Mondial de Prière du Pape et du Mouvement Eucharistique des Jeunes. « Comme l’a rappelé le pape François dans  » la joie de l’Evangile « , une foi authentique, qui n’est jamais confortable et individualiste, implique toujours un profond désir de changer le monde (Gaudium Evangelii n°183). Prions et soutenons ceux qui tentent de penser et d’ouvrir de nouveaux modèles économiques au service de la vie humaine et qui respectent notre  » maison commune  » », ajoute-t-il.

Source : click to pray.org

 

Prière :

  • Père très bon, tu as créé ce monde
    et tu l’as confié à tes fils
    pour qu’ils puissent vivre de ses fruits,
    à travers le travail de leurs mains et leur ingéniosité.
    Notre maison commune
    est le lieu où nous commençons à vivre déjà le bonheur du Ciel,
    comme tes enfants, et frères et soeurs les uns pour les autres.
    Mais ce monde abrite tant de différences, tant d’exclusions,
    et les biens que tous devraient avoir, peu de personnes les possèdent.
    Unis au Réseau Mondial de Prière du Pape,
    nous t’offrons nos journées, nos paroles et nos actions,
    afin que les responsables de l’économie
    sachent penser et ouvrir des chemins
    qui ne laissent personne à la marge du bien commun.

Notre Père…

Défis pour le mois :

  • M’informer sur les pays où le déséquilibre entre riches et pauvres est le plus grand, et chercher quelles sont les causes de ces situations.
  • Promouvoir, dans ma commune ou dans ma maison, des expériences d’accueil et de convivialité avec des personnes victimes d’exclusion pour des motifs économiques (chômage, situations de vulnérabilité, de pauvreté, etc.)
  • Personnellement et en communauté, faire un temps de prière en ayant présents à l’esprit ceux qui ont de grandes décisions à prendre au niveau mondial, afin qu’ils se laissent toucher par l’Esprit et trouvent des façons de penser une économie où chacun ait sa place.

Save

Save

Save

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer