La Vidéo du Pape : les gens de la mer

La nouvelle " Vidéo du Pape " se focalise sur la vie des marins, des pêcheurs et de leurs familles

Notre société dépend, probablement plus que beaucoup d’entre nous ne l’imaginent, du travail acharné des marins et de leurs familles qui doivent faire face non seulement aux dangers de la nature – tempêtes, ouragans,… – mais aussi à des menaces, comme la piraterie. Le Pape François résume très clairement l’importance du travail des marins et des pêcheurs : “Sans les marins, l’économie mondiale s’arrêterait.

" Prions pour les personnes qui travaillent et vivent du monde de la mer, parmi eux les marins, les pêcheurs et leurs familles. ”

Pape François

La vie des marins, des pêcheurs et de leurs familles est excessivement dure.
Il leur arrive parfois de connaître le travail forcé ou d’être abandonnés dans des ports lointains.
Leur travail est encore compliqué par la concurrence de la pêche industrielle et par la pollution.
Sans les pêcheurs, de nombreuses régions du monde souffriraient de la faim.
Prions pour les personnes qui travaillent et vivent du monde de la mer, parmi eux les marins, les pêcheurs et leurs familles.

Le pape François dénonce la dure condition des gens de mer
À l’occasion du centenaire de l’Apostolat de la Mer/Stella Maris, la nouvelle Vidéo du Pape se focalise sur la vie des marins, des pêcheurs et de leurs familles, marquées par nombre de difficultés et de défis.

(Cité du Vatican, le 4 août 2020) – La Vidéo du Pape d’août vient de paraître, faisant connaître l’intention de prière que le Saint-Père confie à toute l’Église catholique, à travers le Réseau Mondial de Prière du Pape (incluant le Mouvement Eucharistique des Jeunes – MEJ). Le Saint-Père s’adresse tout particulièrement à “tous ceux qui travaillent et vivent de la mer” et nous demande de prier pour eux et pour leurs familles.

Ces dernières années, divers rapports parus dans les médias internationaux ont révélé les conditions de travail difficiles qui existent dans l’industrie maritime. Le livre Fishers and Plunderers (pêcheurs et pilleurs) – Vol, esclavage et violence en mer (2015) a révélé que les pêcheurs et les marins exercent le métier le plus dangereux au monde et sont particulièrement vulnérables à l’exploitation et aux abus. Dans des cas extrêmes, ils sont victimes de la traite et vivent dans des conditions proches de l’esclavage. L’Agence Européenne pour la Sécurité Maritime a indiqué dans un rapport qu’entre 2011 et 2020, 745 décès de marins et près de 9 000 blessés étaient à déplorer, entre autres statistiques tragiques enregistrées dans ce secteur.

Lire la suite