En famille, faire de vraies rencontres à table

Homélie du 13 septembre 2016 au Vatican

Au moment des repas, le pape François a recommandé aux familles d’éteindre télévision et portable pour faire de vraies rencontres.

Lors de la messe matinale du 13 septembre 2016 à la Maison Sainte-Marthe au Vatican, il a invité à utiliser la « langue du cœur ».

Durant son homélie, le pape a fait observer que souvent les personnes se croisaient sans vraiment « se rencontrer » : chacun « pense à soi, il voit mais ne regarde pas, il entend mais n’écoute pas ».

« Nous sommes habitués à une culture de l’indifférence, a constaté le pape, et nous devons travailler et demander la grâce de faire une culture de la rencontre, de cette rencontre féconde, de cette rencontre qui rend à chaque personne sa dignité d’enfant de Dieu, la dignité de vivant ».

Cette culture doit commencer « dans le noyau de la société, qu’est la famille ». « A table, en famille, a-t-il déploré, combien de fois on mange, on regarde la télévision ou l’on écrit des messages sur son téléphone. Chacun est indifférent à cette rencontre ».

Pixabay

Le modèle de la véritable rencontre est donné dans l’Evangile du jour où Jésus fut « saisi de compassion » (Lc 7, 11-17). Le pape a résumé cette attitude : « Pas seulement voir : regarder. Pas seulement sentir : écouter. Pas seulement se croiser : s’arrêter. Pas seulement dire ‘oh les pauvres’, mais se laisser prendre par la compassion. Et puis s’approcher, toucher et dire dans (…) la langue du cœur : ‘Ne pleure pas’, et donner au moins une goutte de vie ».

Evoquant ceux qui se contentent, devant les souffrances des autres, de dire « ces pauvres gens, comme ils souffrent », en continuant son chemin sans agir, le pape a insisté : « Si je ne m’arrête pas, si je ne regarde pas, si je ne touche pas, si je ne parle pas, je ne peux pas faire de rencontre ».

Source :  Anne Kurian – ZENIT – 13 sepembre 2016