Réorientation

jean-francois-gregoireVoici qu’à une encablure de l’âge de la retraite, Monseigneur De Kesel me propose de réorienter un peu mon emploi du temps en me nommant membre du bureau interdiocésain de l’aumônerie catholique pour les prisons. Un titre un peu long qui signifie en fait, qu’outre le temps passé à la prison de Nivelles, j’aurai à prendre contact avec les équipes d’aumônerie des prisons francophones qui le souhaitent pour envisager avec elles des questions qui les préoccupent, mais aussi à m’engager un peu plus du côté de la formation donnée aux aumôniers et à favoriser les initiatives pastorales qui surgissent dans telle ou telle prison… Que sais-je encore ?…

Suite à une réunion au cours de laquelle on a regardé un peu précisément mon emploi du temps, Monseigneur Hudsyn et moi-même avons décidé d’un commun accord de mettre fin à mes engagements paroissiaux. Cela signifie que dès le mois de septembre, après la retraite des équipes JCR à Notre Dame de la Justice, je ne participerai plus aux activités de la chère et bonne paroisse Saint-Paul.

Je ne remercierai jamais assez toutes celles et tous ceux avec qui j’ai eu la chance de collaborer ici dans toutes sortes de domaines susceptibles d’intéresser la vie d’une communauté chrétienne – et aussi, celles et ceux qui, discrètement, par leur présence régulière aux eucharisties ou à telle activité proposée par la paroisse, ont contribué à faire de notre communauté, un lieu de vie, d’échange, d’amitié, de confiance.

Je voudrais aussi profiter de ce petit message pour demander pardon à celles et ceux que, d’une manière ou d’une autre, j’aurais heurtés en tenant des propos qui les blessaient ou en usant d’un ton qui ne convenait pas. Certes, on n’a jamais fini de s’améliorer, mais bon : je comprends que parfois on souhaiterait que ça aille plus vite…

L’avenir est ouvert. Une communauté chrétienne, c’est de la vie – et la vie, c’est le changement, l’avancée, des possibilités, des découvertes, du dialogue. Tout de bon pour chacun-e d’entre vous. Et merci encore (merci déjà ?) pour ce que vous faites pour l’aumônerie de prison. Sur ce plan entre autres, je ne connais guère de paroisse plus généreuse que Saint-Paul. Amitiés vives,

Jean-François