La prière sacerdotale de Jésus Jo 17, 1b – 11a

La Prière Sacerdotale de Jésus tout au long du 17ième chapitre de Saint Jean relate la prière
que Jésus adresse à son Père juste avant son arrestation : elle est dite sacerdotale (sacré en
latin est sacer séparé, consacré ) parce qu’elle consacre toute sa personne à sa relation
avec son Père. Ce dimanche en est le début essentiellement axé sur la relation directe avec
son Père, même si il est question de ses apôtres. Que la prière de Jésus inspire la nôtre.
Texte de l’évangile :
En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. “Alinéa a”
Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai. Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. “Alinéa b”
Moi je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donné à faire. Et
maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que
le monde existe. “Alinéa c”
J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. “Alinéa d”
Moi, je prie pour eux : ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as
donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je
suis glorifié en eux. Désormais je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et
moi, je viens vers toi. » “Alinéa e”
En alinéa a. Il s’agit bien d’une prière les yeux levés au ciel et le premier mot est une adresse : Père, Père du Fils que Jésus est. L’heure est venue, cette heure déjà annoncée lors des noces de Cana en Jean 2, qui, à l’heure de son passage vers le Père a son apogée. Il est
question de gloire et de glorification. Dans la langue du Christ l’hébreu, la gloire représente ce qui a du poids, de la valeur, ici la valeur suprême. ‘Glorifie ton Fils’ devient donc : fais que la valeur suprême soit ton Fils…. Afin que (il s’agit du but, de la finalité) le Fils te glorifie : le but est donc que par tout son être le Fils manifeste que la valeur suprême est toi, Père.(C’est le moment de se rappeler le mot de S.Irénée : ‘la Gloire de Dieu est que l’homme vive’. Nous sommes les enfants du même Père : notre prière la prière de Jésus ! )
En alinéa b.Tu lui as donné pouvoir (en grec exousia :’ l’autorité qui marque’) sur tout être
de chair, (la chair étant tout ce qui est vulnérable, fragile : ici donc de ‘guérir’. La
conséquence en est qu’il donnera la vie éternelle (la vie de l’Eternel) à tous ceux que tu lui as donnés. (quelle est cette vie ?le don de la vie même de Dieu) Te connaître (naître avec
toi, pour te fréquenter) toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus Christ (le don de pouvoir marquer tous ceux qui souffrent de leur faiblesse en leur révélant ce que c’est vivre, vivre de ta vie : naître avec toi, le seul vrai Dieu face à toutes les idoles que notre monde nous présente, et cela nous ne pouvons le faire en laissant ton envoyé vivre en nous)
En alinéa c. J’ai montré la vraie valeur qui est la tienne en accomplissant l’œuvre que tu m’as donné à faire (révéler au monde ton vrai visage de Père miséricordieux par toute sa
vie). Maintenant montre la vraie valeur que je suis pour toi, la valeur que j’avais auprès de
toi avant que le monde existe, la valeur de Fils de toute éternité. (A nous aussi notre œuvre
missionnaire est de révéler qui tu veux être pour les hommes en étant des enfants joyeux du pardon reçu au baptême. A toi de nous faire prendre conscience combien tu attaches de la valeur à chacun de nous. Cette valeur nous l’avons reçu de toi gratuitement. Merci, Père)

En alinéa d.Père c’est toi qui prends tes hommes dans le monde pour les donner à Jésus et
lui Jésus a manifesté qui est le Père Voilà ce que Jésus confie le nom du Père dans sa prière.
Comme nous avons la même mission depuis notre baptême de manifester aux hommes
qu’Il nous donne : c’est toute la mission de la Bonne Nouvelle : Dieu est un Dieu qui veut
partager son bonheur d’aimer. Tout vient de lui gratuitement. Jésus toujours dans sa prière
reconnaît que tout est don, tout est grâce. Les paroles lui sont donnés par le Père, ce qui
fait penser à la réponse de Jésus à Philippe : les paroles que je vous ai annoncées ne
viennent pas de moi, mais du Père : celui qui a vu Jésus par la foi, a vu le Père et nous
sommes les envoyés de Jésus pour dire ses paroles . Quand les gens reçoivent ces paroles,
ils ont reconnu que nous aussi sommes envoyés par le Père. Suis-je conscient que le Père a
une telle confiance aussi en moi, en nous, qu’il nous donne ces paroles de révélations ?

En alinéa e.Jésus dans sa prière se tourne aussi vers nous les hommes. Nous entrons dans ce partage et sommes partie prenante de ce dialogue qui nous concerne. Nous sommes l’objet de sa prière qu’il adresse à son Père ; il ne prie pas pour le monde (le monde dans saint Jean est l’univers de tous ceux qui n’écoutent pas cette parole et ne la mettent pas en pratique). Jésus prie pour ceux qui le suivent, ses disciples qui lui sont donnés par le Père. Et Jésus insiste : ils sont à toi. Tout en reprenant que tout ce qui est à toi Père est aussi à moi. Le Père ne retient rien pour lui, Jésus et ses disciples sont les alliés du Père qui compte sur nous. La force d’une alliance est aussi grande que le maillon le plus faible. Le thème de la gloire réapparait : je suis glorifié en eux. La valeur de Jésus apparait dans la solidité de chacun de nous. Désormais, Jésus ne sera plus de ce monde, mais les disciples seront dans ce monde et devront faire les œuvres que le Père envisage pour nous tout en comptant sur les disciples que nous sommes. dans le concret de ma vie l’accomplissement de sa parole ?

Catégories : Méditation et prière