Dieu est bon et rend justice à ses enfants qui se tournent vers Lui. Chacune de leurs prières le touche et lui fait réagir. Convaincu que le temps de Dieu n’est pas celui des hommes, le croyant ne peut jamais se lasser d’insister dans la prière ; ne jamais cesser de prier. Il ne peut non plus  croiser le bras, et tout attendre de Dieu. En faisant ce qu’il a à faire, il espère en Dieu et reste optimiste et positif. C’est dans sa foi, sa relation confiante à Dieu qu’il puise sa force. Lui faut-il encore nourrir constamment cette foi par la prière qui est fréquentation de Dieu. Mais si celle-ci n’existe plus, comment les hommes auront-ils confiance et foi en un Dieu oublié et inconnu ?  Telle est la crainte de Jésus qui sait bien que c’est par et dans la foi que tout salut est possible.

Catégories : cette semaine