Sacrement (1)
Du latin sacramentum, ce terme désigne dans la théologie de l’Eglise le rite chrétien à travers lequel, les actions de l’église (prières, gestes, symboles…) communiquent la grâce qui vient de Dieu, transformant ou soutenant l’homme dans sa quête du salut.
Deux postulats pour comprendre le sacrement : la création comme œuvre de Dieu perçue et voulue par lui comme « bonne » pour les humains ; et Jésus comme image et manifestation visibles du Dieu
invisible, et l’engageant.
Ainsi l’homme peut incorporer la création dans ses rapports avec Dieu, y reconnaitre le don de Dieu, le signifier, en profiter et en user comme canal des grâces. Si Jésus a utilisé la création (le pain, le vin,
l’eau, la salive, les gestes…) pour signifier les grâces et les transmettre, l’Eglise qui est son corps fait de même à sa suite. Voilà qui fonde la pratique sacramentaire de l’Eglise.
Tels sont les sacrements de l’Eglise, des « méga prières » qui associent paroles, gestes et symboles pour « signifier » et garantir la proximité providentielle de Dieu en faveur de ses enfants.

Bientôt La suite .

Catégories : Nouvelles de Saint-Paul